Play ball! - Le printemps est arrivé pour les Expos

Orlando Cabrera a perdu plusieurs coéquipiers cet hiver.
Photo: Agence Reuters Orlando Cabrera a perdu plusieurs coéquipiers cet hiver.

Melbourne, Floride — Décidément, les Expos sont plus fiables que la marmotte.

Ça ressemblait au printemps, hier, au Space Coast Stadium de Melbourne, où une douzaine de joueurs des Expos se sont entraînés en matinée par un temps plutôt frisquet d'environ 55 degrés Fahrenheit mais sous un beau ciel bleu sans nuage.

Les lanceurs et les receveurs des Expos sont attendus pour leurs examens médicaux vendredi et leur premier jour d'exercice est prévu le lendemain. La première séance d'entraînement de l'équipe au complet aura lieu jeudi prochain, le 26.

L'an passé, les Expos ont remporté 83 victoires pour une deuxième année consécutive, mais les victoires seront plus difficiles à remporter cette année en l'absence des deux grands V, Vladimir Guerrero et Javier Vazquez.

De plus, Michael Barrett jouera également sous d'autres cieux — avec les Cubs de Chicago. Wil Cordero, Scott Stewart, Todd Zeile, Jose Macias et Fernando Tatis sont également partis.

«L'équipe a une nouvelle apparence, a noté le directeur général Omar Minaya. Nous n'avons plus avec nous trois joueurs populaires en Guerrero, Vazquez et Barrett. De nouveaux joueurs se sont joints à nous et nous avons des défis à relever. Notre plus gros défi, a-t-il précisé, sera de rester en santé. L'an passé, nous croyions avoir une équipe qui avaient les ressources pour atteindre les séries d'après-saison. Au début de la saison, nous étions aussi bons que les Marlins de la Floride.»

Pas moins de 10 joueurs ont effectué des séjours sur la liste des blessés, y compris Guerrero, qui a raté 40 matchs en raison d'une hernie discale, et trois lanceurs partants, Tony Armas, Zach Day et Claudio Vargas.

Espérant toujours retenir Guerrero, qui a finalement signé avec les Angels d'Anaheim en tant que joueur autonome, les Expos ont échangé Vazquez pour se donner une meilleure marge de manoeuvre mais ce fut peine perdu.

«Ce n'est pas qu'on n'a pas essayé», a lancé Minaya.

L'ajout de Nick Johnson, Tony Batista et Carl Everett, trois bons frappeurs, devrait aider à compenser pour la perte de Guerrero et avec le retour en santé d'Armas, qui est remis d'une opération à l'épaule, les Expos devraient avoir une équipe compétitive pour une troisième année de suite.

«Notre autre grand défi sera de trouver le moyen de mieux jouer à l'étrangerAppel des employés de Radiomedia, a signalé Minaya, dont l'équipe jouera, comme l'an dernier, 22 matchs à domicile à Porto Rico.

Comme les trois séjours à Porto Rico auront lieu en avril, mai et début juillet, les Expos passeront la majeure partie de la première moitié de la saison à l'extérieur de Montréal et le match d'ouverture locale au Stade olympique n'aura lieu que le 23 avril contre les Phillies de Philadelphie.

L'an passé, les Expos n'ont remporté que 31 victoires à l'étranger, 12 seulement à compter du 1er juillet. Ils ont subi 50 défaites sur la route en présentant une fiche de 31-50. Ils n'ont marqué plus de trois points sur la route qu'à huit reprises en 33 matchs après la pause du match des étoiles.

De plus, le baseball majeur a indiqué que le sort des Expos serait connu d'ici le match des étoiles, ce qui laisse entendre qu'il s'agit probablement de la dernière saison des Expos à Montréal, ce qu'on avait cependant évoqué lors des deux dernières années.

«Je n'en sais pas plus que vous à ce sujet, a dit Minaya. J'ai appris à ne pas penser trop à cela. Je ne sais pas ce que l'avenir réserve aux Expos et j'essaie de ne pas trop y penser.»