Rio: le Canadien Mark de Jonge est écarté du podium au K-1 200 m

Le Néo-Écossais, médaillé de bronze à Londres en 2012, a dû se contenter de la septième place en 36,080 secondes.
Photo: Aaron Lynett La Presse canadienne Le Néo-Écossais, médaillé de bronze à Londres en 2012, a dû se contenter de la septième place en 36,080 secondes.

Rio de Janeiro — Les pagayeurs canadiens auront été écartés des podiums en canoë-kayak aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro.

Pour la dernière journée des courses au Stade Lagoa, le Canada gardait espoir d’y remporter enfin une médaille. Mark de Jonge, médaillé de bronze à Londres, a été incapable de répéter sa performance de 2012 et il a dû se contenter de la septième place au K-1 200 mètres.

Le Canada avait récolté trois médailles en canoë-kayak aux Jeux de Londres il y a quatre ans.

C’est le Britannique Liam Heath qui a décroché la médaille d’or en 35,197 secondes. Le Français Maxime Beaumont s’est classé deuxième en 35,362. L’Espagnol Saul Craviotto et l’Allemand Ronald Rauhe ont terminé sur un pied d’égalité au troisième rang (35,662) et ils montent tous les deux sur la troisième marche du podium.

Par la suite, l’équipage canadien du K-4 500 mètres a pris le huitième et dernier rang de la finale. Andréanne Langlois, de Québec, Émilie Fournel, de Lachine, Genevieve Orton, de Lake Echo, et KC Fraser, d’Oakville, avaient créé la surprise vendredi en parvenant à se qualifier pour la finale A.

La Hongrie s’est imposée sur cette distance en 1:34,482, devançant de près d’une seconde les Allemandes (0,901). Le Bélarus a complété le podium.