La plongeuse Jennifer Abel rate le podium… de peu

Jennifer Abel a dû se contenter d’un score de 69 à sa dernière présence sur le tremplin dimanche.
Photo: Martin Bureau Agence France-Presse Jennifer Abel a dû se contenter d’un score de 69 à sa dernière présence sur le tremplin dimanche.

Après huit jours de succès répétés de la part des athlètes féminines, les Canadiennes ont été blanchies dimanche.

La plongeuse Jennifer Abel a vécu un dimanche en tous points semblable au précédent alors qu’elle a terminé quatrième au tremplin de 3 mètres individuel. Abel a conclu la compétition avec un score cumulatif de 367,25 comparativement à 372,80 pour l’Italienne Tania Cagnotto.

Détentrice du troisième rang après son quatrième de cinq plongeons grâce à un score de 79,90 — le meilleur parmi les 12 compétitrices inscrites —, la Lavalloise a dû se contenter d’un score de 69 à sa dernière présence sur le tremplin. Ce résultat, combiné au score de 81 de Cagnotto a permis à cette dernière de mettre la main sur la médaille de bronze, laissant Abel au pied du podium pour la deuxième fois en deux sorties à Rio.

Pamela Ware a terminé au septième rang avec un score final de 323,15.

Fortin éliminée

Abel n’a pas été la seule Québécoise à connaître un dimanche décevant. Ce fut aussi le cas de la boxeuse Ariane Fortin dont le parcours olympique s’est terminé à sa première présence dans le ring, et de façon controversée.

Bel espoir de médailles chez les moins de 75 kg, Fortin s’est inclinée 2-1 aux mains de la Kazakhe Dariga Shakimova. Ce revers a laissé un goût très amer à la bouche de l’athlète de Saint-Nicholas, pour qui il s’agissait des premiers et des derniers Jeux.

Les scores des trois juges retenus sur les cinq en fonction ont été de 39-37 en faveur de Fortin (de la part du Marocain Hassan Mourdrikah), 39-37 en faveur de Shakimova (pour le Grec Evangelos Bougioukas), tandis que le juge danois Clause Bedemann a donné deux rounds de chaque côté, pour un 38-38. Un officiel donnant un combat nul doit dire quelle est la pugiliste qui a été la plus active, porté les meilleurs et le plus grand nombre de coups selon lui. Bedemann a choisi la championne en titre d’Asie.

« Je pensais vraiment que je l’avais, surtout parce que j’avais commencé fort et terminé fort », a avancé la boxeuse de 31 ans, tout en admettant que les rounds deux et trois étaient serrés.

La journée de dimanche a aussi signifié la fin des Jeux pour Heather Bansley et Sarah Pavan, éliminées en quarts de finale du tournoi de volleyball de plage, et des cyclistes Kate O’Brien et Monique Sullivan, en vitesse individuelle.

En gymnastique, Shallen Olsen a terminé huitième lors de la finale au cheval sautoir, pendant que Michelle Li perdait son deuxième match du tournoi à la ronde de badminton féminin, en trois manches, contre Sindhu Pusaria, de l’Inde.

Par ailleurs, la formation féminine de basketball a terminé son tournoi préliminaire avec un revers de 73-60 contre l’Espagne. Mardi, en quarts de finale, les Canadiennes affronteront la France.

Les nouvelles n’ont pas toutes été mauvaises pour les athlètes féminines du Canada.

En nage synchronisée, Jacqueline Simoneau et Karine Thomas ont terminé à la septième place du programme libre préliminaire en nage synchronisée (duo), et sont donc en bonne position pour accéder à la finale.

Du côté masculin, Graham DeLaet de Weyburn, en Saskatchewan, a joué une ronde finale de 69 pour se classer 20e avec un total de 280 lors du tournoi de golf olympique. David Hearn, de Brantford, en Ontario, a ramené une carte de 66 et s’est classé à égalité au 30e rang avec un score de 283.
 

1 commentaire
  • Jean-François Trottier - Abonné 15 août 2016 09 h 49

    Le sens Olympique, disons ?

    Je tiens à féliciter Mlle Abel pour une performance géniale et surtout pour avoir autant développé sa capacité de concentration.

    Les médailles, c'est bien joli, mais sa démarche personnelle, son sourire et son regard dans les quelques secondes qui précédaient chaque plongeon valent bien plus. De très loin.