Rio 2016: Usain Bolt gagne le 100 m, De Grasse décroche le bronze

Le Jamaïcain Usain Bolt (droite) et le Canadien Andre De Grasse
Photo: Adrian Dennis Agence France-Presse Le Jamaïcain Usain Bolt (droite) et le Canadien Andre De Grasse
Le Jamaïcain Usain Bolt a gagné l’or au 100 mètres aux Jeux olympiques de Rio, dimanche, devenant le premier sprinter à remporter trois fois l’épreuve reine des Jeux d’été. Le Canadien Andre De Grasse a décroché le bronze.

L’Américain Justin Gatlin a connu un départ foudroyant avant d’être coiffé à la ligne d’arrivée par Bolt.

Bolt a signé un chrono de 9,81 secondes, un sommet pour lui cette saison, mais un temps bien loin de son record mondial de 9,58. Gatlin a suivi en 9,89 et De Grasse en 9,91, son meilleur temps à vie.

De Grasse, de Markham, en Ontario, est devenu le premier homme à décrocher une médaille pour le Canada aux Jeux de Rio. Il est aussi devenu le premier Canadien à remporter une médaille au 100 mètres depuis l’or de Donovan Bailey aux Jeux d’Atlanta, en 1996.

Pour Bolt, il s’agit aussi d’une septième médaille d’or aux Olympiques.

Bolt n’avait pas participé à une épreuve de 100 mètres depuis le 30 juin, quand il avait déclaré forfait avant les demi-finales des championnats nationaux de Jamaïque en raison d’une blessure à la cuisse gauche.

Il avait immédiatement amorcé un programme de rééducation, et lors d’une soirée humide à Rio, la grande étoile de l’athlétisme n’a jamais montré de signe de faiblesse.

Après un départ difficile, comme c’est son habitude, Bolt est revenu à l’avant du peloton et il s’est détaché de Gatlin avec environ 30 mètres à faire.

Et ses jeux ne sont pas terminés. Bolt doit participer aux qualifications du 200 mètres mardi, son épreuve préférée, puis au relais 4x100 mètres vendredi.

 

1 commentaire
  • André Gagnon - Abonné 15 août 2016 21 h 56

    Esprit sportif?

    Vous aurez remarqué que Bolt n'a pas tout-de-suite félicité ses adversaires après la course, il s'est d'abord pavané très longtemps devant la foule et les caméras en savourant sa gloire. Pour un moment, l'égo a pris le dessus sur l'esprit sportif, enlevant selon moi un peu de grâce à cette victoire.