Le gris et le vert s’imposent dans le ciel et les eaux de Rio

Les Britanniques Jack Laugher et Chris Mears arrachent l’or au plongeon synchronisé au tremplin de 3 m.
Photo: Christophe Simon Agence France-Presse Les Britanniques Jack Laugher et Chris Mears arrachent l’or au plongeon synchronisé au tremplin de 3 m.

Les Jeux olympiques de Rio de Janeiro, jusqu’ici baignés de soleil, ont tourné au gris et au vert, mercredi. Une pluie hivernale est tombée sur la ville mais l’attention s’est surtout focalisée sur les raisons pour lesquelles les bassins de plongeon et de water-polo au Parc aquatique Maria-Lenk ont pris des allures d’aquariums négligés.

Photo: Gabriel Bouys Agence France-Presse

Reste à savoir si la couleur de l’eau a eu un rôle à jouer dans la surprenante victoire des Britanniques Jack Laugher et Chris Mears au plongeon synchronisé au tremplin de 3 m. Laugher et Mears ont obtenu 454,32 points, et ils ont devancé les Américains Sam Dorman et Mike Hixon. Les Chinois Cao Yuan et Qin Kai, qui espéraient mener leur pays à un balayage des huit médailles d’or des Jeux de Rio, ont dû se contenter de la troisième place, avec un score de 443,70.

La qualité de l’eau des Jeux olympiques de Rio a été un sujet épineux, mais il s’agissait de celle de l’océan et des lagons, pas l’eau des piscines. Les organisateurs ont parlé d’une « prolifération des algues » tout en insistant sur le fait que les athlètes ne courent aucun risque.

Sur le front des compétitions, la pluie et les routes glissantes étaient au menu. Les vents forts ont secoué les palmiers le long de la côte et soulevé les vagues sur le pittoresque lagon où toutes les régates d’aviron ont été reportées pour une deuxième fois cette semaine. Devant ces rafales, les rameurs ont rangé leurs rames pour la journée mais les cyclistes ont disputé pour leur part le contre-la-montre individuel dans des conditions climatiques difficiles.

De nombreux matchs de tennis ont également été reportés, incluant la demi-finale du double masculin devant opposer les Canadiens Daniel Nestor et Vasek Pospisil aux Espagnols Rafael Nadal et Marc Lopez.

En soccer masculin, l’Argentine aurait sans doute souhaité bénéficier d’une journée de congé, mercredi. Un verdict nul de 1-1 contre le Honduras a éliminé les Argentins du tournoi olympique. Le Honduras a mérité son billet pour les quarts de finale, tout comme le Portugal, qui a également soutiré un verdict nul de 1-1 contre l’Algérie.

Le mauvais temps n’a cependant pas empêché le vétéran suisse Fabian Cancellara de remporter le contre-la-montre individuel. Son chrono de 1h12 : 15,42 lui a permis de devancer son plus proche rival par 47 secondes. « L’important, pour moi, est de savourer cette médaille d’or, a déclaré le cycliste de 35 ans. Aujourd’hui, demain, lorsque je retrouverai les membres de ma famille, parce que c’est qui est important pour moi. » Cancellara a devancé le favori de l’épreuve, le Néerlandais Tom Dumoulin tandis que le Britannique Chris Froome a complété la course 62 secondes derrière Cancellara.

Chez les femmes, l’Américaine Kristin Armstrong a triomphé par 5,55 secondes devant la Russe Olga Zabelinskaya.

En judo, le Japon a remporté les deux médailles d’or en jeu. Haruka Tachimoto a accédé à la plus haute marche du podium chez les moins de 70 kg, tandis Mashu Baker l’imitait chez les moins de 90 kg.

La Chinoise Yanmei Xiang (haltérophilie, moins de 69 kg), le Britannique Joseph Clarke (kayak mono) et le Japonais Kohei Uchimura (gymnastique, concours multiple individuel) ont aussi remporté des médailles d’or mercredi.

Dopage: «L’objectif doit être de réintégrer la Russie», fait valoir Sebastian Coe

« L’objectif doit être de réintégrer la Russie », a affirmé le président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Sebastian Coe, alors que la Russie athlétique, accusée de dopage d’État, est suspendue depuis novembre 2015 et que 67 de ses athlètes ont été exclus des JO. M. Coe, qui a estimé que la Russie avait « abandonné de manière catacyclismique ses athlètes », a en revanche indiqué qu’il n’y avait « pas de cadre établi en ce qui concerne les délais de réintégration » de la Russie dans le giron mondial de l’athlétisme. Le président de l’IAAF s’exprimait pour la première fois depuis Rio de Janeiro, théâtre des Jeux olympiques 2016, alors que l’athlétisme, sport olympique no1, arrive au programme pour les 10 derniers jours à partir de vendredi. « À partir du moment où nous avons pris la décision de suspendre la Fédération russe, un processus a été mis en place. Des critères ont été établis. La priorité est de réintroduire cette fédération. L’objectif doit être de réintégrer la Russie », a déclaré M. Coe.



À voir en vidéo