Le joueur autonome retourne à Ottawa - Pat Woodcock quitte les Alouettes

Le receveur Pat Woodcock est de retour chez lui, à Ottawa. Le joueur autonome de 26 ans a signé un contrat d'une durée de deux ans avec les Renegades d'Ottawa. L'équipe détient une option pour la troisième année.

Woodcock, qui a joué pour les Alouettes ces deux dernières saisons, et sa conjointe Mélanie ont rencontré le directeur général Eric Tillman et l'entraîneur Joe Paopao pendant une heure, lundi. L'offre des Renegades dépasserait les 100 000 $.

Sa décision de se joindre aux Renegades est principalement liée à son désir de revenir chez lui, a dit Woodcock en conférence de presse. Ses parents possèdent des abonnements aux matchs des Renegades et sa conjointe, native également d'Ottawa, fait partie des meneuses de claque de l'équipe.

«Ils m'ont offert tous les avantages et c'est ce qu'il fallait pour m'inciter à partir de Montréal, a mentionné Woodcock. Je n'ai que de bons souvenirs de mon séjour à Montréal. Il s'agit d'une organisation fantastique. C'est une ville formidable pour jouer au football et je garderai un précieux souvenir de mes années là-bas. Mais comme je l'ai dit, la situation est parfaite ici.»

Tillman était excité d'avoir convaincu Woodcock. «Dans ce milieu, on espère toujours le meilleur scénario mais l'expérience nous enseigne qu'il vaut mieux se préparer pour le pire scénario.»

En six matchs la saison dernière, Woodcock a capté 22 passes pour des gains de 222 verges et un touché. Il a également capté une passe de touché dans la défaite des Alouettes contre les Eskimos d'Edmonton à la coupe Grey.

L'année précédente, il avait été choisi le joueur canadien par excellence à la coupe Grey après avoir réussi un jeu de 99 verges qui avait aidé les Alouettes à vaincre les Eskimos 25-16.

Woodcock a signé un contrat avec les Redskins de Washington en janvier 2003 mais il a été retranché par l'équipe à la fin du camp d'entraînement en août, revenant à Montréal. Les Alouettes l'avaient sélectionné au 11e rang du repêchage universitaire canadien en 2001.