Peyton Manning blanchie d’accusations de dopage

Peyton Manning en mars dernier au moment où il annonçait sa retraite
Photo: David Zalubowski Associated Press Peyton Manning en mars dernier au moment où il annonçait sa retraite

Los Angeles — La Ligue nationale de football américain (NFL) a blanchi lundi l’ancien quart-arrière d’Indianapolis et de Denver Peyton Manning d’accusations de dopage.

« La NFL n’a trouvé aucune information crédible prouvant que Peyton Manning a reçu ou utilisé des hormones de croissance ou tout autre produit prohibé », a-t-elle indiqué dans un communiqué.

« La famille Manning a apporté sa totale coopération à notre enquête, elle s’est entretenue avec les enquêteurs de la NFL et a fourni tous les documents demandés », a ajouté la NFL.

La NFL avait lancé une enquête peu après la diffusion en décembre 2015 d’un documentaire de la chaîne de télévision Al-Jazeera America où un pharmacien affirmait avoir envoyé des hormones de croissance à l’adresse de la famille Manning en 2011.

Manning, qui a mis un terme à sa carrière en mars dernier, a toujours protesté de son innocence.

Manning a marqué, en 18 saisons, l’histoire de la NFL avec un palmarès comportant deux sacres dans le Super Bowl, dont l’édition 2016 avec Denver, et cinq trophées de meilleur joueur.

Il détient notamment les records de passes pour touchés (539) et de verges gagnées par des passes (71 940).

La NFL a précisé qu’elle poursuivait ses investigations sur les autres joueurs cités dans le documentaire.