Des agences antidopage nationales font front commun

Travis Tygart, le directeur de L'Agence américaine de lutte contre le dopage (USADA)
Photo: Roslan Rahman Agence France-Presse Travis Tygart, le directeur de L'Agence américaine de lutte contre le dopage (USADA)

Los Angeles — Quatorze agences nationales de lutte contre le dopage, dont l’USADA américaine et la NADA allemande, ont envoyé jeudi une lettre commune au président du Comité international olympique, Thomas Bach, l’exhortant à exclure la Russie des Jeux olympiques 2016.

« À la lumière des conclusions fortes du rapport McLaren qui ont été acceptées par l’Agence mondiale antidopage, le CIO et le mouvement olympique, et étant donné le peu de temps qu’il reste avant les JO de Rio, nous croyons qu’il est approprié et nécessaire pour le CIO de prendre une action forte pour préserver la Charte olympique et l’intégrité des JO de Rio », indique la lettre, accessible sur le site Internet du Centre canadien pour l’éthique dans le sport, l’un des signataires.

« Le CIO ne peut pas, ne doit pas, déléguer cette responsabilité à d’autres. En conséquence, nous demandons au CIO d’exercer son autorité au nom de la Charte olympique en suspendant le Comité olympique russe et en l’excluant des Jeux de Rio », poursuit le texte.

Les directeurs des 14 agences antidopage signataires (Allemagne, Autriche, Canada, Danemark, Égypte, Espagne, États-Unis, Finlande, Japon, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Suède et Suisse) réclament également la mise en place d’un groupe de travail chargé de définir les critères selon lesquels des sportifs russes peuvent être repêchés individuellement pour participer aux Jeux de Rio sous un drapeau neutre.

« Toute autre décision n’est pas raisonnable et en mesure de protéger les valeurs de l’Olympisme », concluent-ils.