Son avance a fondu, mais Rosberg reste serein

Le pilote de l'écurie Mercedes Nico Rosberg
Photo: Andrej Isakovic Agence France-Presse Le pilote de l'écurie Mercedes Nico Rosberg

L’avance de Nico Rosberg sur son coéquipier chez Mercedes, Lewis Hamilton, n’est peut-être plus que d’un seul point à mi-chemin de la saison 2016 de Formule 1, mais cela n’a pas empêché le pilote allemand de paraître très détendu jeudi.

Rosberg, qui a savouré cinq victoires et récolté 168 points de classement jusqu’ici, a déclaré que le Grand Prix de Hongrie, qui aura lieu dimanche et qui a déjà été remporté à quatre reprises par Hamilton, n’est pas différent d’une autre course. Le Britannique pourrait cependant l’avoir privé d’une victoire en 2014 en ignorant une directive d’équipe de laisser Rosberg le dépasser.

« Jusqu’ici, je connais la meilleure saison parmi tous les pilotes. Je ne regarde pas le portrait d’ensemble, a dit Rosberg. La meilleure chose que je puisse faire, c’est me concentrer sur le week-end qui s’en vient. »

Rosberg, qui a terminé 2e du championnat des pilotes derrière Hamilton en 2014 et 2015, a mentionné que l’habituelle analyse d’équipe effectuée après l’épreuve de l’an dernier sur le Hungaroring ne serait d’aucune utilité. « Le bitume est neuf et ça rendra les conditions de piste très différentes, a-t-il fait valoir. Nous devons quasiment partir de zéro. Les vibreurs sont neufs, ça changera donc beaucoup de choses. »

Mercedes a remporté neuf des 10 courses disputées cette saison et 41 des 48 dernières, mais l’équipe allemande a connu son lot d’ennuis en Hongrie ces dernières années. Daniel Ricciardo, de Red Bull, a triomphé en 2014 et Sebastian Vettel, chez Ferrari, fut le premier à croiser le fil d’arrivée l’an passé.

La menace Red Bull

Le porte-couleurs de Red Bull Max Verstappen a pris le 4e rang en 2015. Il est le seul pilote outre ceux de Mercedes à avoir savouré une victoire cette année, en mai au Grand Prix d’Espagne.

« Ce fut un beau week-end, j’ai eu beaucoup de plaisir », a déclaré Verstappen, à 18 ans le plus jeune vainqueur d’une épreuve de F1 de l’histoire, à propos de son dernier passage au Hungaroring. « J’espère que cette année, nous ferons mieux qu’une 4e position. Nous pouvons monter sur le podium. »

Le tracé lent et sinueux du Hungaroring est parfois comparé à celui de Monaco, et les chances que Red Bull fasse bien ce week-end sont plutôt bonnes, selon le directeur de Mercedes, Toto Wolff. Ce dernier a confié que la formation autrichienne représente « une sérieuse menace », particulièrement s’il pleut dimanche.

Les prévisions météorologiques indiquent de faibles probabilités de précipitations le jour de la course.