Rosberg et Hamilton, la bataille se poursuit

Lewis Hamilton célébrant sa victoire (à droite)
Photo: Ben Stansall Agence France-Presse Lewis Hamilton célébrant sa victoire (à droite)

Personne n’a été en mesure de freiner Nico Rosberg et Lewis Hamilton jusqu’ici cette saison. À part eux-mêmes.

Le Grand Prix de Formule 1 de Hongrie, qui se déroulera dimanche sur une piste lente et sinueuse, constituera un véritable défi pour les coéquipiers chez Mercedes qui sont déjà entrés en collision deux fois cette saison.

Après 10 courses, Rosberg a signé cinq victoires et mène au classement des pilotes avec 168 points. Hamilton, qui a obtenu quatre victoires en 2016, a cependant rétréci son avance de 43 points à un seul, 168 contre 167.

Le moment décisif de la saison s’est produit en mai au Grand Prix d’Espagne à Barcelone. Rosberg avait gagné les quatre premières épreuves, mais les deux bolides Mercedes se sont accrochés quelques virages après le départ, ouvrant tout grand la porte à une victoire de Max Verstappen, de Red Bull.

Depuis cette bourde monumentale, Hamilton, triple champion du monde de F1, a gagné quatre de cinq épreuves, tandis que Rosberg, qui a pris le 2e rang du classement en 2014 et 2015, n’a savouré qu’un seul triomphe. À mi-chemin de la plus longue saison de l’histoire de la F1 (21 courses), Mercedes a enlevé les honneurs de neuf des 10 escales.

« La bataille est engagée avec Lewis et je me sens très bien, tant personnellement que dans la voiture, donc amenez-la », a déclaré l’Allemand à l’aube du 31e Grand Prix de Hongrie de l’histoire. « J’ai hâte à notre prochaine bataille à Budapest. C’est un circuit très exigeant, qui pousse un pilote à atteindre ses limites. »

Difficile Hungaroing

Le Hungaroring n’a pas été tendre à l’endroit de Mercedes ces dernières années. L’an dernier, Hamilton a terminé 6e et Rosberg 8e. Ce fut la seule course où ni l’un ni l’autre n’a pu grimper sur le podium en 2015. La saison précédente, Hamilton a signé une 3e place, et Rosberg a abouti au pied du podium.

Néanmoins, Hamilton a triomphé à quatre reprises en Hongrie depuis le début de sa carrière il y a 10 ans. « C’est une piste qui a toujours convenu à mon style de pilotage, a expliqué le Britannique. Au cours des dernières années, je n’ai pas connu de bonnes performances à Budapest, mais je sais que j’ai le rythme, donc je veux absolument renverser la vapeur cette fois-ci. »

En plus de leur accrochage en Espagne, Hamilton et Rosberg sont aussi entrés en contact au Grand Prix d’Autriche, alors que le premier a tenté un dépassement pour ls’emparer de la tête aux dépens de son coéquipier. Hamilton a gagné la course, mais l’Allemand a perdu son aileron avant et a dû se contenter de la 4e position.

Les ennuis de Rosberg se sont poursuivis lors de la dernière course, au Grand Prix d’Angleterre à Silverstone. Hamilton a de nouveau savouré la victoire, et Rosberg a dégringolé de la 2e à la 3e place après avoir écopé d’une pénalité de 10 secondes pour avoir enfreint le règlement l’empêchant de recevoir des informations sur les ondes radio de son équipe.

Kimi Räikkönen, de Ferrari, est 3e au classement, à 62 points de Rosberg. Daniel Ricciardo, de Red Bull, a engrangé 100 points, soit deux de plus que le coéquipier de Räikkönen, Sebastian Vettel. Verstappen est 6e avec 90 points, et aucun autre pilote n’en a obtenu plus de 54.