Ballons dégonflés: l’appel de Tom Brady rejeté

La dernière chance du quart-arrière Tom Brady d’éviter de purger une suspension de quatre matchs pour son implication dans le scandale des ballons dégonflés a été rejetée mercredi par un tribunal fédéral de New York.

Brady devrait donc être suspendu pour les quatre premiers matchs de la prochaine saison de la Ligue nationale de football. La Cour a rejeté la demande de l’Association des joueurs de la NFL et du quart des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, qui voulaient qu’une décision du mois d’avril de réintégrer la suspension soit reconsidérée.

« Nous sommes déçus, a écrit la NFLPA dans un communiqué. Les antécédents du bureau de cette ligue lorsqu’on en vient à la discipline des joueurs sont mauvais pour notre entreprise et pour notre sport. Nous avons un système déficient qui doit être corrigé. »

Elle a précisé qu’elle allait revoir ses options avec attention. La NFL n’a pas voulu commenter le dossier.

La Cour a confirmé la décision à deux contre un d’un comité de trois juges, qui a conclu que le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a agi correctement en décidant de maintenir la suspension du joueur vedette pour le rôle qu’il a joué dans le scandale désormais connu sous le nom de « Deflategate ».

La décision est venue reconfirmer les larges pouvoirs donnés au commissaire de la NFL par la convention collective liant la ligue et ses joueurs. Il s’agit d’un pas en arrière pour les groupes syndicaux qui exigent une procédure régulière en termes de mesures disciplinaires vis-à-vis les employés.

L’Association des joueurs et Brady avaient demandé que le comité reconsidère sa décision ou que des juges de seconde instance réécoutent les plaidoyers et tranchent à nouveau.

Cour suprême ?

Le seul recours de Brady maintenant est de déposer un appel devant la Cour suprême des États-Unis.

« Ce serait un geste extrêmement audacieux », a déclaré Nellie Drew, une enseignante en droit du sport à l’Université de Buffalo. Elle croit que les juges de seconde instance ont pris la bonne décision et que tout changement à la politique disciplinaire de la NFL face aux joueurs devra être abordé à la table de négociations.

Elle a prédit que le quart réserviste des Patriots Jimmy Garoppolo « aura droit à beaucoup de répétitions » alors que les Patriots se prépareront pour leur match d’ouverture le 11 septembre contre les Cardinals de l’Arizona.

« Il est temps d’abandonner, a commenté Drew. S’il était mon enfant, je lui dirais de laisser tomber. »

Les avocats, d’autres représentants des Patriots ainsi que Brady n’ont pas immédiatement répondu aux demandes d’entrevue mercredi.

S’il rate quatre matchs, Brady perdra un peu moins de 250 000 $US en salaire après avoir renégocié son contrat au cours de la saison morte pour empocher seulement 1 million cette saison.