Tim Duncan tire sa révérence après 19 saisons

San Antonio — Tim Duncan a passé presque les deux dernières décennies à être la force tranquille de la concession des Spurs de San Antonio, portant l’équipe sur ses larges épaules et lui permettant d’atteindre des sommets inégalés dans l’histoire moderne des sports aux États-Unis.

Avec Duncan comme point de mire, les Spurs ont remporté cinq championnats de l’Association nationale de basketball, ont participé aux séries éliminatoires à chacune de ses 19 saisons avec l’équipe et il les a aidés à devenir l’une des concessions les plus couronnées de succès dans l’histoire. Et maintenant, l’infatigable et réservé attaquant étoile tire sa révérence.

Duncan, âgé de 40 ans, a annoncé sa retraite lundi, ce qui marque la fin d’une époque pour les Spurs et la NBA.

« Le plus grand attaquant de puissance de l’histoire », a déclaré Jamal Crawford, des Clippers de Los Angeles, alors que les hommages sur la carrière de Duncan commençaient à affluer.

Peu nombreux sont ceux qui oseraient le contredire.

Duncan a été le 1er choix au repêchage de la NBA en 1997 et il a uni ses efforts à ceux de l’entraîneur Gregg Popovich, du meneur de jeu Tony Parker et du garde Manu Ginobili pour faire passer les Spurs de solide concession à superpuissance de la ligue.

« L’élément stabilisateur de leur concession », a déclaré LeBron James, l’étoile des Cavaliers de Cleveland, plus tôt cette année.

Un style classique

Le modeste Duncan a été sacré joueur par excellence de la NBA à deux reprises et il est l’un de quatre joueurs seulement à avoir remporté le titre de joueur par excellence des séries éliminatoires au moins trois fois.

Surnommé « The Big Fundamental » en raison de son style classique — il préférait les tirs à rebond plutôt que les dunks —, il a été sélectionné 15 fois au sein de l’équipe d’étoiles. Il est l’un de trois joueurs seulement, avec Kareem Abdul-Jabbar et Robert Parrish, à avoir gagné au moins 1000 matchs en carrière.

Il occupe le 5e rang de tous les temps pour les blocs, le 6e pour les rebonds et 14e pour les points marqués.

Le commissaire de la NBA, Adam Silver, a décrit Duncan comme « l’un des joueurs les plus dominants de l’histoire de la NBA » et il l’a encensé pour son « dévouement discret qui en a fait un coéquipier parfait ».

« Pendant deux décennies, Tim a représenté les Spurs, la ville de San Antonio et la ligue avec passion et classe, a poursuivi Silver. Toute la famille de la NBA le remercie pour son impact considérable sur le sport. »