Au tour de Jordan Spieth de faire une croix sur Rio

Jordan Spieth ne participera pas aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, privant ainsi le golf de ses quatre meilleurs joueurs pour le retour du sport aux JO pour la première fois depuis 1904.

Le président de la Fédération internationale de golf, Peter Dawson, en a fait l’annonce lundi.

Spieth est le dernier golfeur à annoncer qu’il n’ira pas à Rio, justifiant sa décision par des « raisons de santé ». L’Américain, 3e au classement de la PGA, effectuait une ronde d’entraînement au club Royal Troon, en Écosse, pendant la conférence de presse du président de la FIG et il n’est pas censé commenter sa décision avant mardi.

L’Australien Jason Day (no 1), l’Américain Dustin Johnson (2) et le Nord-Irlandais Rory McIlroy (4) se sont aussi désistés, invoquant tous le virus Zika. Day et Johnson ont expliqué qu’ils envisagent d’avoir d’autres enfants, tandis que McIlroy a des engagements et a souligné qu’il a l’intention de bientôt fonder une famille.

Spieth avait jusqu’à minuit lundi en Écosse pour prendre une décision.

Le golf peut encore compter huit des 15 meilleurs joueurs du monde pour la compétition à Rio, mais l’absence des quatre meilleurs joueurs au monde pourrait nuire à son maintien au programme olympique. Il est assuré d’être des Jeux de Tokyo en 2020, mais le Comité international olympique votera l’année prochaine pour décider s’il demeurera au programme par la suite.

Les États-Unis auront quatre golfeurs à Rio, plus que tout autre pays. Spieth a été remplacé par Matt Kuchar, qui s’est hissé au 15e rang mondial il y a deux semaines après avoir terminé à égalité au 3e rang au tournoi invitation Bridgestone. Les autres sont Bubba Watson, Rickie Fowler et Patrick Reed.

Spieth s’est montré enthousiaste au sujet des Jeux olympiques jusqu’à il y a environ un mois, quand il a commencé à parler de la sécurité, du virus Zika et d’autres préoccupations. Johnson a annoncé son forfait vendredi, et Spieth a réfléchi jusqu’à lundi.