Open de Paris - Clijsters domine

Paris — Deux fois finaliste malheureuse à Roland-Garros, en 2001 et 2003, la Belge Kim Clijsters a enfin réussi hier une grande première parisienne en remportant le 12e Open de Paris de tennis en salle, tournoi de la WTA.

Pour sa première participation à ce tournoi, elle a surclassé la Française Mary Pierce, 37e mondiale, 6-2, 6-1, en 58 minutes et est devenue la première Belge à inscrire son nom au palmarès.

Finaliste en 1995, victorieuse en 1998, Pierce, qui en était à sa huitième participation mais seulement à son premier tournoi de l'année, a souffert d'un manque évident de compétition.

La partie n'a en fait duré que les quatre premiers jeux. Les deux premiers furent blancs. La Française fut la première à obtenir une balle de break dans le troisième avant d'en concéder trois dans le quatrième. En grandes championnes, les deux joueuses écartèrent le danger avec beaucoup d'autorité.

Pierce impuissante

La suite fut beaucoup moins rose pour Pierce, dont le pourcentage des premières balles de service tomba de 77 % à 64 % d'une manche à l'autre et qui fut soudain souvent débordée sur son côté droit. Ne commettant que deux fautes directes depuis le coup d'envoi et variant davantage son service, Clijsters remporta sept jeux de suite avant que Pierce, impuissante, n'arrête provisoirement l'hémorragie à 3-1 dans le deuxième set.

Au cours du jeu précédent, elle avait eu encore deux fois l'occasion de prendre le service de son adversaire. Mais celle-ci avait rétabli deux fois l'égalité, d'abord d'un coup droit de débordement puis d'une volée de revers. Dès lors, s'avouant vaincue, la Française, plus statique que jamais, avait baissé les bras. «Elle était en bien meilleure forme et bougeait beaucoup mieux que lors de notre première rencontre, à Filderstadt [Allemagne], à la fin de l'année dernière. Et il a fallu que je prenne des risques avec ma deuxième balle de service, car elle retourne très bien», a cependant commenté son opposante.

À 20 ans, Clijsters, finaliste malheureuse des derniers Internationaux d'Australie, a remporté le 20e titre de sa carrière, le premier de sa saison 2004. Elle est la vingtième joueuse à en compter autant dans l'histoire du tennis féminin, grâce notamment aux neuf acquis rien que l'an dernier.