Federer réussit une spectaculaire remontée

La quête d’un huitième titre record à Wimbledon de Roger Federer est toujours d’actualité après que le Suisse classé 3e eut comblé un retard de deux sets pour vaincre le Croate Marin Cilic et atteindre les demi-finales au All England Club pour la 11e fois de sa carrière.

Jouant son meilleur tennis quand il a en eu le plus besoin, le septuple champion a conclu la rencontre avec un 27e as dans un gain de 6-7 (4), 4-6, 6-3, 7-6 (9), 6-3 face à la 9e tête de série sur le court central.

C’est la 10e fois que Federer comble un retard de deux manches pour l’emporter. Il s’agit aussi de sa 80e victoire à Wimbledon, ce qui égale la marque de Jimmy Connors. Il a de plus rejoint Connors en atteignant une 11e demi-finale.

Qui plus est, Federer n’est plus qu’à deux victoires de devenir le recordman du nombre de titres à Londres, une marque qu’il partage présentement avec Pete Sampras et William Renshaw, qui jouait dans les années 1880.

Dans le carré d’as, Federer affrontera Milos Raonic. L’autre demi-finale opposera le Tchèque Tomas Berdych, 10e tête d’affiche, au favori local Andy Murray, 2e tête de série.

Murray a eu raison du Français Jo-Wilfried Tsonga 7-6 (10), 6-1, 3-6, 4-6 et 6-1. L’Écossais a obtenu six bris de service en plus de commettre environ deux fois moins de fautes directes que son rival (23-47).

Berdych a vaincu le Français Lucas Pouille 7-6 (4), 6-3 et 6-2. Quatre des cinq bris du match ont été l’affaire du Tchèque, qui a aussi brillé au filet avec un taux de réussite de 85 %.

Âgé de 34 ans, Federer jouera une 40e demi-finale en tournois du Grand Chelem. Il est le tennisman le plus âgé à progresser aussi loin sur le gazon londonien depuis que Ken Rosewall a perdu la finale de 1974 à l’âge de 39 ans. S’il devait remporter la compétition, il en deviendrait le plus vieux vainqueur de l’ère moderne.

Au tapis, apparemment

Le Suisse semblait pourtant au tapis après les deux premiers sets alors que Cilic, un géant de 6 pieds 8 pouces, ne perdait rien au service, attaquait les retours et dominait les échanges de son puissant coup droit et son revers à deux mains. L’affrontement ressemblait à leur dernier duel, dans lequel Cilic avait balayé Federer en trois sets en route vers le titre à Flushing Meadows en 2014.

Mais Federer est petit à petit revenu dans la rencontre, inscrivant un premier bris pour prendre les devants 5-3 dans le troisième set avant de sauver trois balles de match au quatrième.

Après avoir réussi un as pour confirmer son retour, Federer a brandi un index pour montrer qu’il est le no 1.

Federer a parlé d’un jeu crucial à 3-3 au troisième set, alors qu’il tirait de l’arrière 0-40 au service, faisant face à trois balles de bris. Il est parvenu à conserver son service avant de briser Cilic au jeu suivant. Le vent venait de tourner.

Au quatrième set, Cilic a eu d’autres occasions de se défaire de Federer, sans succès. Le Suisse a sauvé deux balles de bris à 2-2, frappant trois as consécutifs et un coup gagnant au service pour gagner le jeu.

Cilic a ensuite profité de sa première balle de match avec Federer au service à 5-4 pour le Croate, mais le retour de ce dernier s’est avéré trop long. À 6-5, Cilic a profité d’une autre balle de match. Federer a répondu avec un as à 193 km/h.

La troisième balle de match de Cilic est survenue à 7-6 dans le bris d’égalité, mais il n’a pas été en mesure de profiter du deuxième service de Federer, expédiant un coup droit dans le filet.