Duron Carter suspendu pour un match

Toronto — La Ligue canadienne de football a imposé lundi une suspension d’un match à l’ailier espacé des Alouettes de Montréal Duron Carter à la suite des incidents qui se sont produits pendant le match de jeudi dernier contre le Rouge et Noir d’Ottawa au stade Percival-Molson.

Selon la ligue, les gestes de Carter « ne respectent pas les normes d’une conduite acceptable dans la LCF », peut-on lire dans un communiqué publié lundi soir.

Les Alouettes avaient déjà sévi vendredi contre Carter pour son comportement, lui imposant une amende dont le montant n’a pas été dévoilé.

Après avoir marqué un touché qui permettait à la formation montréalaise de réduire l’écart à 14-12 au troisième quart dans un match finalement perdu 28-13, Carter, victime d’un plaqué douteux après son touché, s’est dirigé vers le banc des visiteurs. À quelques pas de la ligne de côté, l’entraîneur-chef d’Ottawa, Rick Campbell, s’est placé en travers du chemin du receveur, qui l’a heurté, l’envoyant au sol.

« Pour être franc avec vous, je ne sais pas ce qui s’est passé, avait déclaré Carter après la rencontre. Je suis entré en contact avec leur entraîneur, semble-t-il. »

« J’ignorais que je l’avais renversé. C’est un sport où les émotions sont vives. Je suis excité. Je me fais frapper. J’ai subi une coupure au visage à cause de ce plaqué. Dites-moi ce que je dois faire. »

Les Alouettes disposent d’une semaine de congé, ce qui signifie que Carter ratera le prochain match à domicile des Alouettes le 15 juillet contre les Tiger-Cats de Hamilton.

Amendes à Ottawa

D’autre part, la LCF a décerné des amendes à trois membres de l’organisation du Rouge et Noir, soit Campbell, le maraudeur Jermaine Robinson et le demi défensif Jerrell Gavins. Le montant des amendes n’a toutefois pas été dévoilé.

Campbell a été réprimandé pour son rôle dans l’incident, après que le comité de révision eut conclu qu’il aurait pu en faire davantage pour éviter d’entrer en contact avec Carter.

Robinson a été sanctionné pour un plaqué à la hauteur de la tête du joueur montréalais lors du touché.

Enfin, Gavins a été puni pour avoir donné un coup de poing à un adversaire sur le banc des joueurs du Rouge et Noir et pour des gestes inappropriés qu’il a posés envers les partisans dans les gradins après avoir été expulsé du match.

La LCF a laissé entendre qu’elle pourrait encore sévir à la suite des nombreuses altercations qui ont ponctué le match entre les Alouettes et le Rouge et Noir.