Vivendi ne vendra pas le PSG

Paris — Le groupe français Vivendi Universal (VU) a démenti hier avoir l'intention de vendre le Paris Saint-Germain, contrairement aux informations parues dans le journal Le Parisien le même jour.

«Il n'est pas question de vente, notre seul objectif est le redressement sportif et financier du PSG, et c'est en bonne voie», a déclaré hier un porte-parole de VU.

Selon le journal, Vivendi Universal, unique propriétaire de Canal Plus, l'actionnaire majoritaire du club de football parisien, souhaitait vendre le PSG «avant la fin de l'année».

«On s'en séparera d'ici à la fin de l'année», aurait déclaré le président de VU, Jean-René Fourtou, lors du comité de groupe du 29 janvier, a rapporté le quotidien, citant notamment des sources syndicales. «Le foot n'est pas notre métier. Le PSG perd de l'argent depuis huit ans et nuit à l'image de Canal Plus. On s'en séparera d'ici à la fin de l'année», aurait dit Jean-René Fourtou lors de cette réunion destinée à expliquer la stratégie de Vivendi.

«Quand Fourtou nous a dit "Le PSG est à vendre", ça m'a fait un choc, mais ça ne m'a pas étonné», a réagi dans le quotidien Frédéric Mahu, délégué syndical du groupe.

«Pour l'instant, il n'y a aucune volonté de se séparer du PSG», a assuré de son côté le p.-d.g. de Canal-Plus Bertrand Méheut, qui reconnaît tout de même dans Le Parisien que «si une occasion se présente, on l'envisagera». Le PSG pointe actuellement à la quatrième place du classement de Ligue-1 et pourrait se qualifier pour la Ligue des champions. La direction du club a fortement réduit son budget cette année, même si, selon Le Parisien, le PSG affiche une dette de 191 millions d'euros.