Le plafond salarial force à agir vite dans la LNH

Les festivités entourant le défilé de la Coupe Stanley à Pittsburgh viennent tout juste de se terminer que les équipes de la Ligue nationale de hockey s’affairent déjà à préparer la prochaine saison.

Il reste encore quelques jours avant le repêchage amateur et l’ouverture du marché des joueurs autonomes, mais les directeurs généraux d’équipes sont déjà à pied d’oeuvre pour procéder à des transactions afin de préparer la cohue du 1er juillet. Lundi, les Maple Leafs de Toronto, les Sabres de Buffalo et les Panthers de la Floride ont conclu des échanges question de régler des enjeux immédiats.

Puisqu’on s’attend à ce que le plafond salarial demeure à peu près le même qu’en 2015-2016, les Maple Leafs et les Panthers ont saisi l’occasion et ont cédé des choix de repêchage afin d’obtenir des joueurs établis dans le circuit Bettman. Les Maple Leafs ont échangé leurs choix de 1re et 2e rondes aux Ducks d’Anaheim en retour de Frederik Andersen, et ils ont offert au gardien de 26 ans un contrat de cinq ans et 25 millions $US. Les Panthers ont expédié leur choix de 6e ronde ainsi qu’un choix conditionnel de 4e tour aux Rangers de New York en retour du droit de négocier avec le défenseur Keith Yandle, qui pourrait devenir joueur autonome sans restrictions à compter du 1er juillet.

Les Panthers auraient pu négocier avec Yandle sans offrir de compensation dès samedi, mais leur directeur général, Tom Rowe, voulait prendre de l’avance sur ses collègues.

« Je croyais que c’est un risque qui en vaut la chandelle, en raison du talent du joueur et de la façon dont les choses fonctionnent, a expliqué Rowe lundi. Ça nous donne quelques jours supplémentaires avant l’ouverture du marché des joueurs autonomes pour lui vendre notre programme, notre groupe de propriétaires et le genre d’équipe que nous avons. »

Yandle a récolté 47 points la saison dernière, ce qui lui a valu le 15e rang parmi les arrières de la LNH, et plus de 50 au cours de chacune des deux campagnes précédentes. Si les Panthers s’entendent avec lui, peut-être pour remplacer le vétéran Brian Campbell, ils pourraient devenir de sérieux prétendants au titre dans l’association Est avant même l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

Les Maple Leafs, eux, ne peuvent encore aspirer aux séries éliminatoires, mais ils repêcheront au 1er rang vendredi soir. Cela ne les a toutefois pas empêchés d’acquérir un légitime gardien no 1.

Andersen était convoité, surtout par les Flames de Calgary, mais le directeur général des Maple Leafs, Lou Lamoriello, a sauté sur l’occasion d’obtenir le Danois en retour de quelques choix au repêchage.

« Le bon “ timing ”, tu ne sais jamais quand ça va se produire, a confié Lamoriello. L’occasion d’obtenir Andersen s’est présentée et je crois, et l’organisation croit, que ça nous aidera à développer notre noyau de jeunes joueurs. »

En conséquence, à ce temps-ci de l’année, les équipes doivent prendre des risques calculés. Les Panthers n’ont pas donné beaucoup pour obtenir le droit exclusif de négocier avec Yandle, mais Rowe espère que cette acquisition rapportera d’importants dividendes parce que la patience a ses limites.

« Nous voulons gagner, et nous voulons gagner maintenant, et nous voulons suivre notre plan de match et l’appliquer à la lettre, a dit Rowe. Toutes les décisions que nous prenons, et toutes celles que nous prendrons, n’ont qu’un seul objectif, et c’est de nous aider à gagner la Coupe Stanley. »