Rosberg consolide son avance

Nico Rosberg encaissant la douche d’usage après sa victoire à Bakou
Photo: Kirill Kudryavtsev Agence France-Presse Nico Rosberg encaissant la douche d’usage après sa victoire à Bakou

Nico Rosberg de Mercedes a mené du début à la fin à l’épreuve inaugurale de Bakou en Formule Un, faisant passer de neuf à 24 points son avance en tête, au classement des pilotes.

L’Allemand s’est imposé par 16,6 secondes devant son compatriote Sebastian Vettel, de Ferrari.

Il s’agit pour Rosberg d’une cinquième victoire cette saison, après qu’il ait régné lors des quatre premières courses de l’année.

« Tout s’est passé comme prévu, alors c’est fabuleux, a dit Rosberg. Le week-end s’est déroulé parfaitement. »

Vettel s’est installé en deuxième place au sixième tour, en dépassant la Red Bull de Daniel Ricciardo.

« On ne savait pas trop à quoi s’attendre mais c’est une très belle piste, j’ai eu bien du plaisir, a dit Vettel. Il y a de vrais virages rapides et serrés, très difficiles. Nous avons eu quelques difficultés vendredi, mais nous avons remonté la pente. Je veux remercier tout le monde pour le travail effectué et pour l’accueil qui nous a été réservé. »

Le podium a été complété par Sergio Perez de Force India, qui est devenu troisième à l’avant-dernier tour, au détriment de Kimi Raikkonen, de Ferrari.

Hamilton cinquième

Le champion en titre Lewis Hamilton a gagné cinq places en 10 tours avec sa Mercedes (il partait dixième), mais un problème de moteur a fait qu’il a dû se contenter du cinquième rang, derrière Raikkonen.

« J’avais très peu de puissance pour la course, a dit Hamilton. C’est dommage, je n’ai pas pu me battre, mais ça fait partie du jeu. Il n’y avait rien d’autre à faire que de continuer. Au niveau du championnat, c’est assurément une bonne année pour Nico. »

Valtteri Bottas a fini sixième avec sa Williams, devant les Red Bull de Ricciardo et Max Verstappen. Ceux-ci ont peiné avec des pneus mous en première moitié de course, devant passer aux puits deux fois plutôt qu’une.

Nico Hulkenberg (Force India) et Felipe Massa (Williams) ont complété le top 10.

Bien qu’on s’attendait à diverses collisions qui amèneraient les voitures de sécurité, l’épreuve n’a pas été mouvementée.

Il y avait eu plusieurs contacts avec les murs et sorties de pistes lors des essais et des qualifs, mais aussi pendant la course GP2.

« Nous sommes tous beaucoup plus expérimentés, et nous pouvons donc éviter les accidents plus facilement, a dit Rosberg. Nous avons aussi tous vu la course décousue en GP2. Nous avons pu en retirer certaines choses. »

La prochaine course sera le Grand Prix d’Autriche, le 3 juillet.