La France qualifiée pour les huitièmes de finale

Le milieu de terrain Dimitri Payet a réussi le second but de l’équipe de France.
Photo: Thanassis Stavrakis associated Press Le milieu de terrain Dimitri Payet a réussi le second but de l’équipe de France.

Il a fallu attendre la dernière minute réglementaire, mais la France a fini par marquer mercredi, battant l’Albanie 2-0 dans un match du groupe A de l’Euro de soccer 2016 à Marseille.

L’attaquant Antoine Griezmann a soulagé l’Hexagone quand son coup de la tête a trouvé le côté éloigné sur un centre du défenseur Adil Rami à la 90e minute.

Puis, dans la 6e minute ajoutée à la seconde demie, le milieu de terrain Dimitri Payet a réussi un tir implacable à la gauche du gardien albanais. Il a décoché du haut de la zone de réparation après s’être habilement créé de l’espace vers la droite.

Qualifiés pour les huitièmes de finale, les Bleus compléteront la phase de groupes dimanche en affrontant la Suisse.

Le dénouement est cruel pour l’Albanie, qui est venue bien près de marquer tôt en deuxième demie sur un centre du défenseur Elseid Hysaj.

La Slovaquie s’impose

À Lille, la Russie n’a pas été en mesure de venir de l’arrière comme elle l’avait fait contre l’Angleterre à son match initial, ne pouvant combler un retard de deux buts contre la Slovaquie qui a signé un gain de 2-1 dans un match du groupe B.

Cette défaite laisse planer le spectre d’une élimination hâtive de l’Euro pour la Russie.

Une passe du milieu de terrain Marek Hamsik qui a percé la défense russe a mis la table pour un but du milieu Vladimir Weiss à la 32e minute. Hamsik a lui-même doublé l’avance des siens sur un puissant tir à la 45e. La Russie s’est rapprochée à un but à la 80e minutesur une tête du milieu Denis Glushakov, mais les problèmes de l’équipe — autant sur la pelouse qu’à l’extérieur des stades — se sont poursuivis.

Après le but de Glushakov, un partisan a allumé un feu de détresse à l’intérieur du stade Pierre-Mauroy, ce qui pourrait s’avérer un problème pour la Fédération russe de football, qui a été menacée de disqualification de l’Euro par l’Union des associations européennes de football si d’autres de ses supporters adoptent un comportement répréhensible.

 

Suisse et Roumanie : pas de maître

Au Parc des Princes de Paris, la Suisse s’est approchée d’une participation aux matchs éliminatoires avec un verdict nul de 1-1 contre la Roumanie.

L’attaquant Admir Mehmedi, à la 57e minute, a permis aux Helvètes de créer l’égalité d’un puissant tir du pied gauche et de porter leur total à quatre points après deux matchs.

La Roumanie, qui n’a qu’un point après deux rencontres, avait pris les devants sur un penalty de l’attaquant Bogdan Stancu — son deuxième en deux matchs — à la 18e minute.

Même si le défenseur Cristian Sapunaru a touché un montant en première demie, ce sont les Suisses qui ont eu les meilleures — et les plus nombreuses — occasions de marquer.

Mettant beaucoup de pression pour récolter une deuxième victoire en fin de match, la Suisse a toutefois manqué de concentration, les milieux Xherdan Shaqiri et Blerim Dzemaili optant pour des volées alors que l’attaquant substitut Breel Embolo, bien posté en chaque occasion, aurait grandement bénéficié d’une passe.

L’attaquant suisse Haris Seferovic a une fois de plus bousillé de bonnes occasions, lui qui en avait aussi raté plusieurs dans une victoire de 1-0 face à l’Albanie, samedi. Il a raté deux tirs en début de rencontre après que ses coéquipiers l’eurent repéré au coeur de la défense roumaine.