Les défenseurs de la LNH craignent les blessures - Brodeur n'aime pas le projet de règlement

Martin Brodeur craint d’être pénalisé pour son talent.
Photo: Agence Reuters Martin Brodeur craint d’être pénalisé pour son talent.

La proposition de la LNH d'interdire aux gardiens de jouer derrière leur filet est loin de plaire à ces derniers. Martin Brodeur, le plus habile de tous avec la rondelle, n'a pas caché son mécontentement à la pensée d'être pénalisé pour son talent.

Après la défaite de 3-1 des Devils du New Jersey face aux Rangers de New York mercredi, il a déclaré: «J'ai pensé à ça pendant toute la première minute. J'imaginais une punition mineure, puis une autre... C'est comme si on interdisait aux lanceurs de lancer des courbes parce qu'on veut plus de circuits.»

Même Roberto Luongo, qui n'est pas reconnu pour son jeu à l'extérieur du filet, n'en revenait pas: «S'ils veulent plus de buts, aussi bien retirer les gardiens», a-t-il commenté.

Brian Boucher, des Coyotes de Phoenix, a raisonné comme un gardien quand il a dit: «Je ne pense pas que les buts soient si excitants. Je pense que personne ne veut voir un lancer de la ligne bleue pénétrer dans le filet. Ce sont les chances de marquer qui rendent le jeu excitant.»

Mika Noronen, des Sabres de Buffalo, a été une des rares voix discordantes chez les gardiens: «J'aime cette idée, a-t-il dit. Vous n'avez qu'à rester dans votre demi-cercle et arrêter les rondelles. Mais je me sens mal pour les défenseurs, a-t-il ajouté. Ils vont recevoir toutes les mises en échec.»

Chez le Canadien, le gardien José Théodore et son entraîneur Roland Melanson ont parlé dans le même sens, et comme les gardiens, les défenseurs sont loin d'être entichés de ce nouveau règlement proposé.

Un autre qui semble peu impressionné par les nouveaux règlements proposés par les directeurs généraux est Jacques Lemaire.

Sarcastique, l'entraîneur du Wild du Minnesota a d'ailleurs offert sa suggestion personnelle: «Pourquoi ne pas peinturer la glace en jaune? Ça ajouterait de la couleur.»