Coupe d'Afrique des nations - Le Maroc affrontera la Tunisie en finale

Sousse, Tunisie — Un doublé de son milieu de terrain Youssef Mokhtari a ouvert les portes de la finale au Maroc, qui a battu le Mali 4-0 hieri à Sousse en demi-finale de la 24e Coupe d'Afrique des nations.

Le Maroc affrontera la Tunisie samedi dans la première finale maghrébine de l'histoire de la CAN. La Tunisie a éliminé le Nigeria aux coups de pied au but dans l'autre demi-finale (5-3), alors que les deux formations avaient bouclé le temps réglementaire et les prolongations sur un score de parité 1-1.

Mokhtari a ouvert le score sur coup franc en première mi-temps avant de doubler la mise sur un superbe but en deuxième période.

Youssef Hadji a inscrit le troisième but à dix minutes de la fin de la rencontre, alors que le remplaçant Nabil Baha a bouclé la marque dans le temps additionnel.

Les Lions de l'Atlas ne sont plus allé en finale de la CAN depuis 1976, l'année de leur seul sacre. La Tunisie essayera de décrocher sa première couronne lors de cette troisième apparition en finale.

Mokhtari a été l'homme du match alors que le Mali attendait un cinquième but de son meilleur buteur Frédéric Kanouté, incapable mercredi de forcer le verrou adverse.

Le Mali affrontera le Nigeria dans la rencontre pour la troisième place demain.

Environ 4000 Marocains ont manifesté leur joie dans l'arène de Sousse dont 500 des 25 000 sièges étaient occupés par des Maliens.

Badou Zaki le sélectionneur du Maroc, contraint de faire avec le forfait de son défenseur Talal El Karkouri victime d'une blessure aux ischio-jambiers, avait transformé son 5-3-2 en 4-4-2, alors qu'Henri Stambouli, l'entraîneur des Maliens avait opté pour la même disposition tactique.

Mokhtari a montré la voie à ses coéquipiers en ouvrant le score à la 14e minute sur coup franc, après une faute de Sammy Traore sur Marouane Chamakh. Kanouté ne trouvait pas la faille côté malien et seul Dramane Traore testait le gardien marocain Khalid Fouhami.

Le Mali, quatrième de la CAN 2002, a tout tenté pour revenir en début de deuxième période, mais Mokhtari d'une belle frappe doublait la mise en battant une nouvelle fois le gardien Mahamadou Sidibe.

Sur une passe de Chamakh, Hadji inscrivait le troisième but, puis Nabil Baha enfonçait définitivement le clou.