Un précédent pour Garbine Muguruza

L’Espagnole Garbine Muguruza a atteint les demi-finales des Internationaux de tennis de France pour la première fois de sa carrière en disposant de l’Américaine Shelby Rogers 7-5, 6-3 mercredi.

Après s’être inclinée en quarts de finale lors des deux années précédentes, Muguruza a explosé de joie après avoir décoché un coup droit gagnant sur sa première balle de match.

Rogers disputait son premier match de quarts de finale dans un tournoi du Grand Chelem, tandis que l’Espagnole s’est taillé une place dans le carré d’as pour la deuxième fois. Elle a atteint la finale à Wimbledon l’an dernier.

« Il y a toujours un peu de stress, a dit Muguruza. J’ai déjà vécu cette situation à Wimbledon, je vois donc les choses différemment et je sais ce que je dois faire. »

Muguruza affrontera en demi-finales l’Australienne Samantha Stosur, qui fut finaliste à Roland-Garros en 2010. Stosur a pris la mesure de la Bulgare Tsvetana Pironkova 6-4, 7-6 (6) en fin de soirée.

« C’est très difficile de demeurer concentrée lorsque tu atteins les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem, a dit Muguruza. Tu dois reléguer aux oubliettes tes petits pépins quotidiens. Personnellement, j’essaie de m’isoler, parce que je dois répondre à de nombreuses questions pendant les entrevues. Je veux demeurer dans ma bulle. »

Stosur, 21e tête de série, a gagné ses quatre matchs de quarts de finale à Roland-Garros, et l’expérimentée joueuse de 32 ans peut toujours rêver d’une deuxième participation à la finale. Elle s’est inclinée lors du match de championnat en 2010 devant l’Italienne Francesca Schiavone.

Serena ne traîne pas
Un peu plus tôt mercredi, Serena Williams n’a pas perdu de temps après avoir patienté pendant deux jours avant de reprendre ses activités, et elle s’est approchée d’un 22e titre du Grand Chelem en atteignant facilement les quarts de finale.

La favorite a dominé son match d’un bout à l’autre, écrasant l’Ukrainienne Elina Svitolina 6-1, 6-1 en 62 minutes.

« Elle est de toute évidence la meilleure joueuse, a mentionné Svitolina. Elle est une légende. »

Le match, qui devait initialement être présenté lundi, a été remis à cause des importantes précipitations qui ont entraîné la perte d’une journée complète d’activités pour la première fois en 16 ans à Roland-Garros. Puis, mardi, la pluie n’a permis que deux heures de jeu, et le match de l’Américaine a de nouveau été remis.

De retour sur le terrain en lever de rideau des activités mercredi sur le court Philippe-Chatrier, Williams a rappelé qu’elle était la favorite contre une joueuse de 21 ans qui n’avait atteint les quarts de finale d’un tournoi majeur qu’une seule fois auparavant, à Paris l’an dernier.

Williams, la championne en titre des Internationaux de France, tente de rejoindre Steffi Graf au 1er rang de l’ère moderne avec 22 titres du Grand Chelem en carrière.

Son adversaire en quarts de finale sera la joueuse non classée Yulia Putintseva, qui a atteint ce stade de la compétition pour la première fois de sa carrière en disposant de l’Espagnole Carla Suarez Navarro 7-5, 7-5.

Navarro a remporté moins de la moitié de ses points au service, en plus de commettre 21 fautes directes et d’être brisée à quatre reprises au premier set uniquement.

Tandis qu’elle servait pour le match après avoir brisé la 12e tête de série à deux reprises, Putintseva a obtenu trois balles de match après avoir décoché une volée en croisé du revers au filet. Elle a converti sa première balle lorsque Navarro a expédié un retour du revers dans le filet.

Venus trébuche
D’autre part, Venus Williams a échoué dans sa tentative d’accéder aux quarts de finale à Paris pour la première fois en une décennie. Elle s’est inclinée 6-2, 6-4 devant la Suissesse Timea Bacsinszky au quatrième tour.

Williams, qui a gagné sept titres majeurs en carrière, a entamé la rencontre sur les chapeaux de roues et a rapidement pris les commandes 2-0 avant de concéder les huit jeux suivants.

« Elle a commis des erreurs pendant les premiers jeux, a noté Williams, mais c’est moi qui ai commis les erreurs dans les 12 derniers. »

Contre Bacsinszky, Williams n’a généré que six coups gagnants, et elle a commis 24 fautes directes.

Le match devait initialement être présenté lundi, mais il a été remis à deux reprises à cause de la pluie.

Backsinszky, qui a fait partie du carré d’as l’an dernier aux Internationaux de France, pourrait être de retour en demi-finales si elle dispose de la Néerlandaise Kiki Bertens, qui a atteint les quarts de finale d’un tournoi majeur pour la première fois de sa carrière en éliminant l’Américaine Madison Keys 7-6 (4), 6-3.

Bertens, 58e raquette mondiale, a éliminé une joueuse classée pour la troisième fois du tournoi, montrant la sortie à Angelique Kerber, la championne des Internationaux d’Australie, au premier tour, et à Daria Kasatkina (no 29) au troisième tour.

À voir en vidéo