Le Cameroun rappelle Ambroise Oyongo et la Belgique, Laurent Ciman

Ambroise Oyongo dans un match récent contre Philadelphie
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Ambroise Oyongo dans un match récent contre Philadelphie

Les défenseurs de l’Impact de Montréal Ambroise Oyongo et Laurent Ciman ont été respectivement sélectionnés par les équipes nationales du Cameroun et de la Belgique.

Les Lions indomptables affronteront d’abord la France dans un match international le 30 mai, au Stade de la Beaujoire, à Nantes. Ils disputeront ensuite un match de qualification de la Coupe d’Afrique des nations, le 3 juin face à la Mauritanie. Le Cameroun est actuellement au premier rang du groupe M avec deux victoires et deux matchs nuls en quatre rencontres. L’Afrique du Sud et la Gambie font aussi partie du groupe.

Oyongo a disputé 13 matchs avec le Cameroun. Il a fait ses débuts avec la sélection le 6 septembre 2014, contre la République démocratique du Congo.

Laurent Ciman en Belgique

Dix jours après avoir mis une croix sur une participation à l’Euro 2016, le défenseur Laurent Ciman a aussi appris dimanche qu’il allait avoir la chance de se tailler un poste avec la formation belge pour le tournoi qui débutera le 10 juin, en France.

Alors qu’il était dans l’autobus de l’Impact en direction de l’aéroport d’Orlando dimanche matin, au lendemain d’une défaite de 2-1, Ciman a reçu un appel d’un représentant de la fédération belge lui demandant de rejoindre l’équipe à Lausanne, en Suisse, pour un camp préparatoire.

La ligne défensive de la Belgique est amochée. On savait déjà que Vincent Kompany ne serait pas de l’Euro, mais quelques autres cas sont douteux et Ciman pourrait obtenir une des 23 places si d’autres joueurs doivent déclarer forfait.

« Je ne peux pas répondre à toutes les questions. J’en saurai plus lundi ou mardi après avoir parlé avec l’entraîneur, a raconté Ciman, à son arrivée à l’aéroport de Montréal, dimanche. On verra l’état des choses là-bas.  Je vais travailler en Suisse pour faire mon trou. »

La nouvelle survient au moment où l’Impact vit un profond creux de vague, n’ayant pas signé de victoire à ses six dernières sorties (0-2-4). La troupe de Mauro Biello devra donc remonter à la surface en l’absence de son général à la défense.

« Je n’ai pas de message [pour mes coéquipiers]. Ils savent ce qu’ils ont à faire, a déclaré Ciman. Victor [Cabrera] va revenir au jeu, [Kyle] Fisher est un bon jeune et Wandrille [Lefèvre] va se retrouver à ma place. Mais je n’ai pas de souci pour l’équipe. »

« L’équipe nationale passe avant tout, a-t-il aussi noté. C’est une grande fierté pour moi de représenter mon pays, mais aussi pour l’Impact et tous les Québécois qui sont derrière moi. »