Le Championnat du monde, pour préparer le terrain

Pour plusieurs joueurs, le Championnat du monde de hockey qui se met en branle vendredi en Russie permettra de préparer le terrain pour un événement plus important encore.

Qu’ils visent à se tailler un poste en vue de la Coupe du monde de hockey en septembre ou à créer une bonne impression en prévision de la séance de repêchage de la Ligue nationale, le tournoi présenté à Moscou et à Saint-Pétersbourg offre aux participants une chance de répondre aux attentes et même de les dépasser.

Et la compétition peut être féroce.

« Je pense que nous avons quelques joueurs dans cette situation », a noté jeudi John Hynes, l’entraîneur-chef de l’équipe des États-Unis, après une séance d’entraînement à Saint-Pétersbourg. « Notre équipe est jeune, mais nous comptons des joueurs qui voudront faire partie de la formation des moins de 23 ans à la Coupe du monde. Nous avons une combinaison des deux, je pense. »

Matthews en vedette

Les États-Unis affronteront le Canada vendredi dans un match entre deux jeunes formations. Auston Matthews, un Américain de 18 ans vu par plusieurs comme le 1er choix au prochain repêchage, devrait se mesurer à celui qui a été la 1re sélection de 2015, Connor McDavid. Même s’il a raté trois mois d’action en raison d’une blessure, le talentueux attaquant des Oilers d’Edmonton est l’un des trois finalistes dans la course au trophée Calder, remis annuellement à la recrue par excellence de la LNH.

Matthews, qui a passé la dernière saison en Suisse, dit qu’il tente de chasser de son esprit toute pensée associée au prochain repêchage. Il reconnaît cependant qu’il lui est difficile de ne pas songer à ses chances d’être choisi par les Maple Leafs de Toronto au 1er rang.

L’entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock — qui dirigera l’équipe du Canada à la Coupe du monde — devrait assister à certains matchs à Saint-Pétersbourg.

« Ce serait incroyable d’être repêché [par Toronto] et d’avoir une occasion de jouer là-bas, a déclaré Matthews. C’est la Mecque du hockey et les partisans sont passionnés. Si ça se produit, ce sera très spécial. »

Alors que le Canada fait partie d’un groupe qui comprend aussi la Finlande et son prometteur attaquant Patrik Laine — le principal rival de Matthews au repêchage —, McDavid ne s’offusque pas de devoir partager les projecteurs.

« Pour une fois, un peu tout le monde se préoccupe davantage de Matthews et de Laine, a déclaré McDavid. Je suis ici et j’essaie de m’amuser, de disputer un bon tournoi. Nous sommes ici pour remporter une médaille d’or. »

La Russie est la principale tête d’affiche de l’autre groupe, dont les matchs seront présentés à Moscou.


Corey Perry le capitaine

Le double médaillé d’or olympique Corey Perry a été sélectionné pour agir comme capitaine d’Équipe Canada au Championnat du monde de hockey.

Perry sera assisté des attaquants Matt Duchene et Ryan O’Reilly, qui ont tous deux aidé le Canada à gagner l’or au Mondial 2015.

Le Canada a remporté la compétition 19 fois depuis 1931, remporté aussi 11 médailles d’argent et six de bronze à cette compétition.