Mercedes nie favoriser Rosberg au détriment de Hamilton

Les dirigeants de l’écurie de Formule 1 Mercedes ont publié une lettre ouverte à ses partisans mercredi alors que circulent sur les médias sociaux conjectures selon lesquelles l’équipe favoriserait Nico Rosberg au détriment de Lewis Hamilton.

Double champion en titre, Hamilton connaît un début de saison misérable et accuse un recul de 43 points sur Rosberg après quatre courses — toutes gagnées par Rosberg, qui a terminé 2e au classement des pilotes l’an dernier.

Pendant que Rosberg, à la recherche d’un premier sacre en carrière, n’a pas encore connu le moindre pépin, Hamilton a dû surmonter des ennuis de moteur.

Dimanche, vers la fin du Grand Prix de Russie, le pilote britannique a été contraint de ralentir en raison d’un problème de pression d’eau alors qu’il allait s’approcher à moins de 7 secondes de Rosberg, qui menait l’épreuve. Il a tout de même pris le 2e rang.

Sans répondre directement aux allégations de favoritisme, Mercedes a pris la peine de souligner que les membres de l’équipe ne travaillent pas « pour un pilote ou l’autre, mais pour chacun d’eux », et qu’il n’y a pas d’équipe A ou B chez elle.

En conclusion, Mercedes emploie un ton presque provocateur à l’endroit de tous ceux qui pourraient avoir des soupçons concernant l’écurie. « À ceux qui nous appuient, nous vous remercions. Et aux autres — aux haineux, aux sceptiques, aux adeptes des conspirations — si nous pouvons convaincre ne serait-ce que la moitié d’entre vous des valeurs que nous défendons, nous aurons gagné la bataille », peut-on lire.

Un pilote curieux

Le week-end dernier à Sotchi, Rosberg a obtenu la position de tête pendant que Hamilton a dû se contenter de la 10e place sur la grille de départ à la suite de nouveaux ennuis de moteur. Ces problèmes l’ont empêché de prendre part à la totalité de la séance de qualifications samedi.

Sans difficultés, Rosberg a signé une septième victoire d’affilée — comprenant ses triomphes lors des trois dernières épreuves de 2015 — consolidant son emprise sur le championnat des pilotes.

Pendant ce temps, un Hamilton frustré a reconnu qu’il était « très, très curieux » au sujet de cet incident et a demandé « autant de détails que possible » de son équipe.

Lors de la course précédente en Chine, Rosberg a de nouveau réalisé le meilleur temps des qualifications alors que Hamilton a amorcé la course en fond de grille après un pépin mécanique du même genre. Le Britannique a bouclé l’épreuve en 7e place.

Hamilton a été en mesure de participer au Grand Prix de Russie après que les membres de son équipe eurent fait venir par avion des pièces mécaniques et travaillé sur son bolide pendant toute une nuit.

Dans leur lettre, les dirigeants de Mercedes se disent « déconcertés » par les problèmes mécaniques continuels auxquels Hamilton fait face. « Notre objectif n’est pas uniquement d’être rapides, mais d’être blindés aussi. Nous ne voulons pas uniquement gérer les problèmes, mais les comprendre, les corriger et nous assurer qu’ils ne se répéteront pas. »

Mais ces ennuis signifient que Hamilton, qui est à la recherche d’un quatrième titre en carrière, pourrait écoper d’autres pénalités durant la saison s’il utilise plus que le nombre maximal permis de moteurs et de pièces.