Blessée, Bouchard abandonne à Charleston

La participation d’Eugenie Bouchard à la Fed Cup la semaine prochaine est incertaine puisque la Québécoise a dû déclarer forfait mercredi au tournoi de Charleston, en Caroline du Sud, en raison d’une blessure abdominale.

La joueuse âgée de 22 ans originaire de Westmount jouait avec un bandage à l’abdomen, mais elle a abandonné tôt en troisième manche dans son match de deuxième tour contre l’Espagnole Lourdes Dominguez Lino alors qu’elle accusait un recul de 4-6, 6-1, 0-1 quand elle a abandonné après une heure et 25 minutes de jeu. Bouchard avait causé une surprise en arrivant à Charleston avec son ancien entraîneur de longue date, Nick Saviano.

L’abandon de Bouchard est survenu quelques heures seulement après que Tennis Canada eut annoncé qu’elle ferait partie de son équipe lors du barrage du groupe mondial II contre la Slovaquie les 16 et 17 avril.

Le capitaine de l’équipe canadienne, Sylvain Bruneau, espérait aborder la confrontation avec plus de sérénité grâce à la présence de Bouchard.

« Chaque fois que vous pouvez compter sur Eugenie dans votre équipe, c’est une bonne nouvelle, a-t-il déclaré lors d’une conférence téléphonique mercredi midi. Il s’agit de notre joueuse no 1 au pays. »

Outre Bouchard, 46e joueuse mondiale, la formation canadienne devait être complétée par Françoise Abanda (259e), Sharon Fichman (327e) et Aleksandra Wozniak (510e) pour cette rencontre qui sera disputée sur la terre battue rouge de l’Aegon Arena de Bratislava.

En l’absence de Bouchard, l’équipe canadienne s’est inclinée 3-2 face au Bélarus au premier tour du groupe mondial II en février. La Québécoise présente un solide palmarès de 11 victoires et quatre défaites en Fed Cup et elle a grandement aidé le Canada à accéder au groupe mondial en 2014 en remportant tous ses matchs contre la Serbie et la Slovaquie.

Contribution de toutes

Bruneau reconnaissait déjà qu’il allait avoir besoin de la contribution de toutes ses joueuses pour avoir une chance de l’emporter à Bratislava. Ce sera encore plus vrai si Bouchard n’est pas suffisamment rétablie pour affronter les Slovaques.

Face à la Slovaquie, les Canadiennes se mesureront à une équipe qui n’a pas été exclue du groupe mondial II depuis 2006. Lors d’une défaite contre l’Australie en février, elle était formée d’Anna Karolina Schmiedlova (31e), Dominika Cibulkova (53e), Jana Cepelova (121e) et Daniela Hantuchova (183e).

Le capitaine du Canada ne redoute pas le fait que la confrontation se joue sur terre battue. En fait, il s’y attendait. « C’est bien pour toutes les joueuses puisque la saison sur terre battue est lancée avec le tournoi à Charleston cette semaine. Puis, la semaine qui suit la Fed Cup, le tournoi de Stuttgart se joue également sur terre battue. Je ne vois pas ça comme un avantage pour nos rivales. Ça me va très bien. »

Il s’agira d’un troisième duel entre le Canada et la Slovaquie. Le Canada a remporté la dernière confrontation, 3-1 à Québec en 2014, et a subi une défaite de 5-0 en 1997.