Des vêtements «intelligents» au baseball majeur

Ces nouvelles technologies pourraient permettre de détecter plus tôt de mauvaises habitudes susceptibles d’entraîner des blessures.
Photo: Associated Press Ces nouvelles technologies pourraient permettre de détecter plus tôt de mauvaises habitudes susceptibles d’entraîner des blessures.

Des vêtements dits intelligents feront bientôt leur entrée sur la scène du baseball majeur.

Le comité des règlements des ligues majeures a approuvé deux pièces qui pourront être utilisées dès cette saison, selon ce que deux sources proches du dossier ont indiqué à l’Associated Press.

Ces sources ont requis l’anonymat parce qu’aucune annonce n’a encore été autorisée par le baseball majeur ou l’Association représentant ses joueurs. Le directeur général des Mets de New York, Sandy Alderson, le président du comité des règlements, a pour sa part refusé de commenter le dossier.

La manche intelligente de Motus Baseball mesure le stress subi par le coude, tandis que le harnais de Zephyr Performance Systems rend compte des rythmes cardiaque et respiratoire. La manche avait obtenu une approbation provisoire de la part du comité l’an dernier, mais c’est la première fois que celui-ci approuve l’utilisation de vêtements intelligents pendant les matchs.

Ces nouvelles technologies pourraient permettre de détecter plus tôt de mauvaises habitudes susceptibles d’entraîner des blessures.

Stress

Le directeur médical des Mets, le Dr David Altcheck, qui est conseiller pour Motus Baseball, espère que la manche pourra aider à prévenir les déchirures ligamentaires en surveillant notamment le couple de valgus, soit le stress sur le ligament du coude qui cause une blessure et rend nécessaire une reconstruction de l’articulation, l’opération de type Tommy John.

« Nous avons du mal à garder Zack Wheeler à un niveau de stress inférieur à 85 % », a déclaré le mois dernier le Dr Altcheck au sujet du lanceur des Mets qui a subi cette intervention chirurgicale l’an dernier. « Même s’il en est à ses premières séances sur un monticule, il veut pousser à fond, mais nous ne voulons pas qu’il le fasse. Si nous avions une façon de mesurer ce stress, nous pourrions lui dire de réduire la cadence. »

« La variation du rythme cardiaque est un indicateur de stress qui peut être utilisé dans l’établissement de routines de récupération après une rencontre pour les joueurs évoluant à plus haute intensité, comme les lanceurs partants et les receveurs », a quant à lui souligné Steven Small, directeur de Zephyr Performance Systems.

Confidentialité

L’Association des joueurs est toutefois inquiète au sujet de la confidentialité des données et de la façon dont les équipes vont se servir de ces informations. Les clubs pourront utiliser les données recueillies, qui seront transmises aux joueurs seulement. Elles ne pourront pas être refilées aux diffuseurs, pas plus qu’utilisées à des fins commerciales.

Les données fournies par ces deux pièces d’équipement ne peuvent non plus être transmises en direct et devront être téléchargées après les matchs. Les iPads dont le baseball majeur a approuvé l’utilisation dans les abris des joueurs cette saison ne sont pas équipés de la technologie Bluetooth et aucun autre équipement électronique n’est toléré dans les abris pendant les matchs. Les deux parties devraient avoir plus de discussions à ce sujet au moment de renouveler la convention collective, à la fin de l’année.

En plus de ces deux vêtements, le comité a approuvé deux capteurs à installer sur les bâtons qui pourront être utilisés pendant les séances d’entraînement. L’un est manufacturé par Blast Motion et le second par Diamond Kinetics.