Novak Djokovic impérial

Novak Djokovic et Kei Nishikori ont conclu la finale par une poignée de main.
Photo: Matthew Stockman Agence France-Presse Novak Djokovic et Kei Nishikori ont conclu la finale par une poignée de main.

Miami — Le no 1 mondial de tennis Novak Djokovic a remporté pour la troisième année de suite et pour la sixième fois dans sa carrière le Masters 1000 de Miami en battant le Japonais Kei Nishikori 6-3, 6-3, dimanche.

Djokovic, 28 ans, compte désormais 63 titres à son palmarès, dont 28 en Masters 1000, nouveau record, devant Rafael Nadal (27) et Roger Federer (24).

Il a décroché son troisième titre de l’année, en quatre tournois disputés, l’Open d’Australie fin janvier, Indian Wells mi-mars et Miami.

Le Serbe a par ailleurs délogé Federer de la première place du classement des gains et primes de victoires avec un total de 98,2 millions de dollars, contre 97,8 millions à son grand rival suisse.

Contre Nishikori, 6e mondial, « Djoko » n’a connu qu’une véritable frayeur en perdant son service dès le premier jeu.

Nishikori craque

Mais comme souvent, il a aussitôt rectifié le tir et égalisé à 1-1. Il a brisé une seconde fois son adversaire japonais pour mener 4-2 pour aussitôt reperdre cet avantage (4-3).

Mais sous pression face aux retours de service fulgurants de Djokovic, Nishikori a craqué et perdu sa mise pour la troisième fois.

Il a cédé le premier set en 34 minutes, puis les deux premiers jeux de la seconde manche (2-0).

Diminué par une douleur au genou gauche survenue au septième jeu, il n’a rien pu faire pour contrarier Djokovic, de plus en plus implacable.

Djokovic partage désormais le record de victoires à Key Biscayne avec l’Américain Andre Agassi qui, comme lui, avait notamment enchaîné trois sacres (2001, 2002, 2003).

Il est en revanche le premier à réaliser le « Sunshine double », littéralement doublé du soleil pour désigner le doublé Indian Wells/Miami, trois années de suite.

Nishikori, 26 ans, a perdu, après Madrid en 2014, sa deuxième finale d’un Masters 1000, la catégorie de tournois la plus importante après ceux du Grand Chelem.

Le finaliste de l’US Open 2014 reste bloqué à onze titres et s’est incliné lors de ses treize derniers matchs contre des joueurs du top 5.