Un autre adversaire affamé pour l’Impact

Pour un deuxième match de suite, l’Impact de Montréal rend visite à une équipe qui a bien besoin d’une victoire.

Il y a deux semaines, le onze montréalais (2-1-0) a offert une performance peu inspirée et il s’est incliné 2-0 devant le FC Dallas, qui se remettait d’une défaite de 5-0 contre son grand rival, le Dynamo de Houston.

Le club montréalais s’amène à Seattle pour un match samedi soir où elle affrontera une équipe qui a perdu ses trois premières rencontres de la présente saison régulière de la Major League Soccer, dont deux à domicile. Il s’agit d’une séquence de quatre revers pour les Sounders si on tient compte de leur revers contre Club América en Ligue des Champions de la CONCACAF le 2 mars.

« Il y a beaucoup de similitudes » entre Seattle et Dallas, a mentionné le gardien montréalais Evan Bush. « C’est une équipe qui ne joue pas à la hauteur de son potentiel en ce moment, mais elle est redoutable. »

« C’est une équipe qui mise sur plusieurs bons éléments. Il nous faudra jouer avec un peu plus de confiance, être davantage sur le ballon que nous l’avons fait à Dallas. Il faut semer le doute dans leur jeu. Ils ont disputé trois matchs et n’ont pas gagné. S’ils se retrouvent en arrière, ils vont commencer à douter un peu. »

L’Impact sera de nouveau privé de son as attaquant Didier Drogba, qui évite les surfaces artificielles comme celle du CenturyLink Field. Jusqu’ici cette saison, le vétéran de 38 ans a fait une seule présence de 20 minutes sur le gazon naturel de Dallas. Il n’était pas de la formation lors de victoires de 3-2 à Vancouver et de 3-0 au Stade olympique contre les Red Bulls de New York, deux rencontres disputées sur surface synthétique.

Grosses foules

Mais l’Impact dispose d’un palmarès intéressant sur la côte du Pacifique et il a le don d’offrir de belles performances devant des foules imposantes. À leur seule visite dans le nord-ouest américain depuis qu’ils ont joint la MLS, les Montréalais ont entrepris la saison 2013 avec des victoires de 1-0 à Seattle et de 3-1 à Portland.

Dans l’ensemble, ils présentent un dossier de 1-3-0 contre les Sounders en MLS.

Seattle a dominé la MLS avec une moyenne d’assistance de 44 247 spectateurs la saison dernière, mais les foules importantes ne semblent pas intimider l’Impact. De solides performances au Mexique et au Costa Rica ont aidé l’équipe à atteindre la finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF en 2015. Et un triomphe de 1-0 contre la Nouvelle-Angleterre devant 42 947 spectateurs au Stade Gillette en octobre dernier lui a permis de décrocher une place en éliminatoires.

« Ce n’est pas le Stade Azteca [de Mexico], et au Costa Rica, vous ressentez le danger, a dit Bush. Ce n’est pas comme ça à Seattle. »

« C’est plus plaisant comme endroit. La ville est agréable. Vous marchez dans la ville la veille d’un match et tout le monde porte le vert [la couleur du maillot des Sounders]. Les comparaisons s’arrêtent là. »

L’attaquant Dominic Oduro qualifie nénamoins le CenturyLink d’« environnement très hostile. Tout le monde sait qu’à Seattle, vous devrez travailler dur pour obtenir un bon résultat. Nous devons nous assurer d’être disciplinés. Nous l’avons appris à Dallas. Nous mettons l’accent sur cet aspect. Nous en avons parlé dans le vestiaire ».

Cas douteux

Comme l’Impact sera probablement privé du défenseur Ambroise Oyongo, Hassoun Camara devrait obtenir un deuxième départ d’affilée. Le défenseur central Laurent Ciman, qui s’est blessé à une cheville à l’entraînement la semaine dernière, pourrait être à son poste. Si le Belge ne peut entreprendre le match, Wandrille Lefèvre pourrait être de la partie.

Le milieu de terrain Marco Donadel manquera aussi un deuxième match consécutif.

Les Sounders, qui ont perdu l’attaquant vedette Obafemi Martins au profit d’un club chinois, ont du mal à marquer des buts. Mais l’ancien attaquant de Fulham et Tottenham Clint Dempsey vient d’obtenir un filet et une passe avec l’équipe des États-Unis lors d’un match contre le Guatemala en qualifications pour la Coupe du monde cette semaine.

Et ils espèrent compter sur le retour du capitaine et défenseur Brad Evans, qui a raté deux matchs à la suite d’une blessure à une épaule. Le vétéran attaquant Herculez Gomez, mis sous contrat la semaine dernière, devrait par ailleurs faire ses débuts avec le club.

1 commentaire
  • Nephtali Hakizimana - Inscrit 2 avril 2016 19 h 20

    Si l'Impact veut devenir une équipe redoutable, il devra...

    le plus de matches possible, et sans pitié pour celles qui ne gagnent pas.
    Sinon, il restera dans les bas-fonds du classement.