L’Euro aura lieu, assure Manuel Valls

Paris — Adoptant un ton de défi, le premier ministre de la France, Manuel Valls, a déclaré mercredi qu’il est « vital » d’aller de l’avant avec la présentation du prochain championnat d’Europe des nations de soccer afin de démontrer que son pays ne se repliera pas sur lui-même à la suite des attaques terroristes perpétrées à Bruxelles et Paris.

Plus de 30 personnes ont été tuées et 270 autres ont été blessées par les attaques commises mardi à l’aéroport et dans une station de métro du centre-ville de la capitale belge, tandis que l’état d’urgence est toujours en vigueur en France à la suite des attaques qui ont fait 130 morts en novembre.

Ces attaques ont soulevé des doutes sur la pertinence de tenir comme prévu l’Euro 2016 en France à compter du mois de juin.

Les mêmes questions ont été posées au sujet d’autres grands événements à venir, comme le marathon de Paris la semaine prochaine, les Internationaux de tennis de France en mai et le Tour de France cycliste en juillet.

Au contraire, croit Manuel Valls : il faut procéder. « Les grands événements sportifs, culturels et populaires sont indispensables pour montrer que nous sommes un peuple libre, debout, que nous n’avons pas peur », a affirmé le premier ministre à l’antenne d’Europe 1 mercredi. « Alors oui, l’Euro et le Tour de France auront lieu. »

Ces événements sportifs, a-t-il ajouté, « représentent une force pour notre démocratie » et prouvent que « la vie est la meilleure des réponses à cette idéologie de la mort ».

Avec l’Europe en état d’alerte, le ministre de l’Intérieur français, Bernard Cazeneuve, a indiqué que tout serait mis en oeuvre pour garantir la plus haute sécurité qui soit pendant l’Euro, notamment avec la mobilisation de personnel d’urgence et de policiers et pompiers ayant reçu une formation spéciale.

Huis clos ?

Les organisateurs de l’Euro avaient déjà augmenté les mesures de sécurité et apporté plusieurs changements, notamment aux zones des partisans, particulièrment vulnérables, bien avant les attentats de Bruxelles.

Le secrétaire d’État aux Sports de la France, Thierry Braillard, a déclaré au quotidien L’Équipe qu’« on ne peut faire mieux en matière de sécurité pour l’Euro » et a réitéré qu’« annuler ou reporter le championnat d’Europe serait céder » au terrorisme.

Il y a trois semaines, le directeur du tournoi pour l’Union des associations européennes de football, Martin Kallen, a évoqué la possibilité que des matchs soient reportés ou joués à huis clos par mesure de sécurité. Le président du comité organisateur de l’Euro, Jacques Lambert, est toutefois totalement opposé à cette idée.

« L’objectif est assurément qu’il n’y ait pas de matchs de l’Euro joués à huis clos, a dit Lambert mercredi. Ce serait une absurdité notoire de jouer les matchs dans des stades vides. »

La France doit affronter les Pays-Bas en match amical ce vendredi à Amsterdam, et elle accueillera la Russie au Stade de France mardi prochain.

Les deux affrontements sont pour l’instant toujours à l’horaire. Il s’agira de la première fois que les Bleus jouent un match au Stade de France depuis les attentats suicide du 13 novembre dernier, alors que des kamikazes se sont fait exploser à l’extérieur du stade pendant un amical France–Allemagne. L’équipe nationale de rugby y a depuis disputé sans incident trois rencontres de la Coupe des Six Nations.

Situé à Saint-Denis, au nord de Paris, le Stade de France doit accueillir le match d’ouverture de l’Euro 2016 mettant aux prises la France et la Roumanie.