La NFL n’écarte pas de s’installer à Vegas

Boca Raton, Floride — Après la Ligue nationale de hockey, voilà maintenant que la Ligue nationale de football s’intéresse à Las Vegas.

Le commissaire de la NFL, Roger Goodell, n’a pas écarté mercredi la possibilité qu’une concession de son circuit s’installe dans la capitale mondiale du jeu lorsqu’on lui a parlé de l’intérêt du propriétaire des Raiders d’Oakland, Mark Davis, de déménager son équipe au Nevada.

La NFL s’est toujours opposée à l’idée d’implanter une concession à proximité de « la ville du péché ». Après avoir été écarté du processus de relocalisation à Los Angeles en janvier, Davis a démontré de l’intérêt pour un déménagement de sa franchise à Las Vegas ou dans une autre ville s’il n’est pas en mesure d’obtenir un nouveau stade à Oakland.

En marge d’une réunion des propriétaires d’équipes de la NFL, le commissaire a déclaré mercredi que « Mark Davis étudie de manière appropriée toutes les solutions de rechange ».

Lorsqu’on a évoqué Las Vegas et de la légalisation du jeu, Goodell a répondu : « Ce sont les choses avec lesquelles nous devrons composer. Nous devrons déterminer l’impact que cela aura sur nos activités. Chaque propriétaire a un vote ; ce sera un facteur que plusieurs d’entre eux devront analyser, que la ligue devra analyser. »

Non aux Patriots

Goodell a par ailleurs indiqué que la ligue ne redonnera pas aux Patriots de la Nouvelle-Angletere les choix de repêchage qui leur ont été enlevés à la suite de l’affaire des ballons dégonflés pendant le match de championnat de l’association Américaine en janvier 2015.

Il a mentionné qu’il a répondu à une lettre provenant du propriétaire des Patriots, Robert Kraft, dans laquelle celui-ci demandait qu’on lui restitue son choix de 1re ronde en prévision du repêchage du mois prochain, ainsi qu’un autre de 4e tour en 2017. Goodell a confié à Kraft qu’il a « pris en compte son opinion mais ne voi[t] pas de motifs suffisants pour modifier la sanction. Il n’y aura pas de modifications. »

Les Patriots ont aussi écopé d’une amende de 1 million $US, et le quart-arrière Tom Brady a été suspendu pendant quatre matchs pour le rôle qu’il a joué dans la saga connue sous le nom de Deflategate. Cette suspension a été renversée par un tribunal et la NFL en a appelé de la décision.

Goodell a également répondu aux rumeurs à l’effet que la ligue tenterait de trouver un terrain d’entente avec Brady en déclarant : « Je ne suis pas au courant de cela. »

Congé de médias pour les perdants du Super Bowl ?

L’entraîneur-chef des Panthers de la Caroline, Ron Rivera, suggère que les joueurs de l’équipe perdante du Super Bowl ne soient pas interviewés après la rencontre.

Rivera a été interrogé mercredi au sujet de la réaction de son quart-arrière Cam Newton, qui avait coupé court aux questions après quelques minutes à la suite de la défaite subie aux mains des Broncos de Denver en février dernier. Il a indiqué qu’il vaudrait peut-être mieux que seul l’entraîneur-chef de l’équipe perdante rencontre les représentants des médias après le Super Bowl. Il ne pense pas que les joueurs devraient devoir replonger aussi rapidement dans « la plus cruelle défaite de leur carrière », rappelant en de nombreuses occasions que son quart vedette a démontré « des émotions à vif » après une « humiliante » défaite.

Rivera a dit apprécier que Newton admette être un mauvais perdant. Il a ajouté que s’attendre à toute autre réaction après qu’un athlète soit passé si près de remporter un championnat serait stupide.