Le Canadien réduit à jouer les trouble-fêtes

Deux joueurs de l’alignement régulier, P.K. Subban et David Desharnais, s’apprêtent à revenir au jeu.
Photo: Jared Wickerham Agence France-Presse Deux joueurs de l’alignement régulier, P.K. Subban et David Desharnais, s’apprêtent à revenir au jeu.

En d’autres circonstances, on aurait pu parler de la rencontre de jeudi entre le Canadien de Montréal et les Red Wings à Detroit comme d’un de ces fameux « matchs de quatre points ».

Il n’aura finalement d’importance que pour l’équipe à domicile, mais les visiteurs auront quand même l’occasion de jouer les trouble-fête.

Les Wings se retrouvent présentement un rang à l’extérieur du portrait des séries dans l’association Est de la Ligue nationale de hockey avec 83 points, soit le même total que les Flyers de Philadelphie, qui ont toutefois un match de plus à disputer cette saison.

Les joueurs du Tricolore voudront donc mettre des bâtons dans les roues des Red Wings, qui seront par ailleurs de passage au Centre Bell mardi prochain.

« Vous devez utiliser toutes les sources de motivation possibles en plus de votre fierté ou de la fierté de porter le chandail du Canadien », a mentionné le gardien Mike Condon, qui regardera Ben Scrivens affronter les tirs des Wings jeudi.

« L’entraîneur [Michel Therrien] n’a pas encore parlé de cette source de motivation là, mais je suis certain que les gars vont en parler dans le vestiaire avant la rencontre ou entre les périodes », a-t-il ajouté mercredi avant que l’équipe s’envole vers Detroit.

Égaler l’intensité

L’attaquant Stefan Matteau a d’ailleurs reconnu être bien au courant de la position au classement de ses adversaires. « Absolument, on connaît leur situation, a-t-il dit. Pour eux, c’est un match sans lendemain à tous les soirs. Nous aussi on doit voir ça comme ça et essayer de gagner chaque match. »

Condon croit d’ailleurs que l’idée de jouer les trouble-fête peut aider ses coéquipiers à égaler l’intensité d’un club au coeur de la course aux séries, un peu comme ils l’ont fait dans la victoire de 4-3 face aux Ducks d’Anaheim mardi.

« Les équipes se retrouvent souvent à égaler le niveau de leurs adversaires et ça explique probablement pourquoi nous nous retrouvons souvent dans des matchs intenses et marqués de quelques échauffourées, a noté Condon. [Michael] McCarron et [Mike] Brown ont provoqué quelques mêlées et nous avons beaucoup de joueurs qui foncent au filet. »

« Nous trouvons le moyen de nous défendre contre des équipes qui sont plus grosses que nous sur papier. »