Mike Brown, une agréable surprise

Des deux joueurs que le directeur général du Canadien de Montréal, Marc Bergevin, a obtenus avant la dernière journée limite des transactions, l’un répond au-delà des attentes pendant que l’autre semble laisser l’équipe sur son appétit.

Pendant que Stefan Matteau suivait le match de mercredi du haut de la passerelle à Buffalo, Mike Brown a continué de gagner des points aux yeux de l’état-major de l’équipe et de son entraîneur-chef, Michel Therrien.

Brown a même passé quelques minutes au sein du premier trio contre les Sabres, une situation qui ne se répétera pas nécessairement au cours du week-end. Le robuste attaquant est toujours à la recherche d’un premier point dans l’uniforme du Tricolore.

« J’étais un peu confus, a reconnu Brown en rigolant vendredi. Mais je suis prêt à faire tout ce que l’on me demandera. Comme je l’ai mentionné auparavant, je ne changerai rien à mon style de jeu. »

Therrien « a sûrement ses raisons de m’avoir fait jouer au sein de ce trio, que ce soit pour créer de l’espace ou pour faire de l’échec avant. C’était pas mal agréable », a ajouté Brown, que sa conjointe et ses enfants ont rejoint à Montréal au cours de la dernière semaine.

À défaut de faire scintiller la lumière rouge derrière les gardiens adverses, Brown laisse probablement quelques bleus sur le corps de ses rivaux depuis qu’il s’est joint au Canadien le 29 février. En sept matchs, il a distribué pas moins de 30 mises en échec et jeté les gants en deux occasions, contre Nicolas Deslauriers, des Sabres de Buffalo, et Shawn Thornton, des Panthers de la Floride.

« J’essaie de marquer des points auprès de la direction. Nous voulons quatre trios qui contribuent, et ce serait un plus si je pouvais également produire à l’attaque. Personnellement, je me concentre surtout à permettre à l’équipe de récolter les deux points au classement, et c’est ce qui me rend heureux. »

Compliments

Brown a notamment montré une habileté à venir à la défense de ses coéquipiers, soit en livrant des combats, soit en faisant simplement sentir sa présence le long des rampes.

« C’est ma façon de jouer, a-t-il poursuivi. Le Canadien m’a amené ici en sachant ce que je suis capable de faire, c’est-à-dire apporter de l’énergie et un élément de robustesse. »

Lors de son point de presse vendredi, Michel Therrien ne s’est d’ailleurs pas privé de complimenter son attaquant. « Par ses actions, il démontre beaucoup de leadership. C’est un peu ça, le leadership, tes actions vis-à-vis de tes coéquipiers. Nous sommes tous conscients du rôle qu’il a à jouer, soit d’imposer un certain respect. La chose que j’apprécie, c’est sa rapidité. Il est vite sur le porteur du disque, il est très responsable défensivement. Il fait un bon travail et pratique un bon échec avant. »

Therrien n’a toutefois pas voulu élaborer quant aux chances que Brown puisse garder sa place avec le Canadien la saison prochaine. « Les décisions seront prises à la fin de l’année. Nous donnons des occasions à des joueurs, que ce soient des jeunes ou des gars d’expérience. Une chose est certaine, depuis que nous avons fait son acquisition, il affiche une attitude exemplaire et il est un travailleur acharné. »

Quant à Matteau, Therrien a été bref et concis : il veut voir un plus grand engagement de sa part. « Il a beaucoup d’outils et nous voulons nous assurer qu’il ait l’impact que nous attendons de lui », a-t-il commenté.