Denny Morrison revient de loin

Le résultat n’était pas important aux yeux de Denny Morrison, mais sa présence sur la ligne de départ, oui.

Moins d’un an après qu’un grave accident de motocyclette eut presque mis fin à sa carrière de patineur de vitesse longue piste — et à sa vie —, l’athlète olympique a participé à une épreuve de 1000 mètres à l’Ovale olympique de Calgary jeudi.

Il s’agissait d’une Coupe Canada — un cran sous la Coupe du monde — et de la dernière compétition internationale de la saison de patinage.

Morrison compte quatre médailles olympiques à son palmarès, dont l’or en poursuite par équipes à Vancouver en 2010.

Cependant, le vétéran âgé de 30 ans et originaire de Fort St. John, en Colombie-Britannique, a reconnu avoir été extrêmement nerveux dans les 24 dernières heures avant la course de jeudi.

« J’étais plus nerveux avant cette course qu’avant les Olympiques parce que la nervosité peut être associée à votre degré de préparation, a noté Morrison. Je me sentais comme un junior. Je n’étais pas certain de mon niveau de préparation pour la course et je n’avais pas d’attentes. Je ne savais pas à quel point ce serait difficile. »

Son temps de 1 min 9,41 s l’a surpris et il aurait été suffisant pour la 4e place, mais Morrison a été disqualifié. Il a oublié de mettre une pièce de protection en kevlar pour les chevilles, ce qui est obligatoire lors des compétitions nationales, mais optionnel en Coupe du monde. Il ne semblait toutefois pas dérangé par son erreur.

« C’était mieux ça qu’oublier de changer de voie ou chuter au départ, a philosophé Morrison. Mon temps ne compte pas, mais je sais ce qu’il représente et où je me serais classé en Coupe du monde. »

Multiples blessures

En plus d’une fracture de la jambe droite, Morrison a subi une commotion cérébrale, une perforation d’un poumon, une déchirure ligamentaire à un genou et une petite fracture à un os près de la colonne vertébrale en plus d’endommager son foie et ses reins quand sa motocyclette a percuté une voiture qui tournait à gauche le 7 mai dernier à Calgary.

Les deux personnes dans la voiture n’ont pas dû être hospitalisées. Morrison a reçu une contravention de 155 $ pour ne pas avoir cédé le passage sur un feu jaune.

Couché dans son lit d’hôpital en mai, Morrison s’est fait la promesse de retourner sur le circuit de la Coupe du monde cette saison. Son corps a forcé ses plans à changer. « Il m’a fallu beaucoup de patience avant d’arriver à aujourd’hui », a-t-il dit.

Morrison a obtenu l’argent au 1000 m aux Jeux de Sotchi en 2014 avec un temps de 1 min 8,43 s, et il croit pouvoir retrouver ce niveau. « Ma force est le dernier tour et aujourd’hui, ce fut mon pire tour, a-t-il mentionné. Je ne peux que m’améliorer. C’est probablement la pire course que je vais connaître au cours des deux prochaines années, mais j’en suis plutôt content. »

« Ça me donne confiance. C’est ma base pour la prochaine saison et la marche vers les Jeux de 2018. »