Ferrari peut-elle rattraper Mercedes?

Le champion en titre de Formule 1, Lewis Hamilton, et son prédécesseur, Sebastian Vettel, croient que la course au championnat entre Mercedes et Ferrari risque d’être beaucoup plus serrée en 2016 que lors des dernières saisons.

En point de presse à l’aube du Grand Prix d’Australie, qui sera disputé dimanche, les deux pilotes ont prédit une véritable lutte pour le titre plutôt qu’une domination sans équivoque de Mercedes comme ce fut le cas depuis l’instauration du moteur V6 hybride il y a deux ans.

Ferrari a enregistré les meilleurs temps des essais préparatoires, et même si la plupart des observateurs considèrent que Mercedes aura encore une longueur d’avance sur les autres équipes ce week-end, Hamilton n’en est pas si sûr.

« Cette année, on dirait que tout le peloton sera un peu plus compact, a confié Hamilton jeudi. Je crois qu’ils [Ferrari] ont gardé un as dans leur manche en prévision du week-end. Ferrari sera beaucoup plus près de nous que ce qu’elle laisse entendre. Elle est très discrète pour l’instant, mais on s’attend à ce qu’elle soit très performante. »

Vettel a indiqué que Ferrari n’est pas encore au niveau de l’écurie allemande sur de très courtes distances, comme par exemple pendant une séance de qualifications, mais il a ajouté qu’elle devrait gruger du terrain en situation de course.

« Nous sommes sur la bonne voie et nous faisons des progrès, a résumé l’Allemand. Nous avons fait un premier geste cet hiver, mais nous devrons attendre quelques courses avant d’en connaître l’ampleur. »

« Nous avons un plan, nous savons ce que nous voulons faire, nous avons un objectif précis, donc petit à petit j’espère que nous pourrons nous améliorer afin de nous retrouver très rapidement dans une bonne position, en obtenant davantage de positions de tête. »

Pluie en vue

La grille de départ de la course du week-end pourrait se révéler inhabituelle puisque de la pluie était prévue pour les essais libres de vendredi, ce qui empêcherait les équipes d’effectuer des simulations de course et de qualifications dans des conditions optimales. Des averses pourraient également ponctuer la séance de qualifications samedi.

Il s’agira de la première séance de qualifications en vertu du nouveau système adopté par la F1. Les qualifications seront séparées en trois étapes comme c’est toujours le cas, mais au lieu d’éliminer les pilotes les plus lents à la fin de chacune des séances, ils seront éliminés tour à tour après chaque minute et demie.

Ce système pourrait ouvrir la porte à l’éclosion d’une équipe plus modeste, et Vettel estime en ce sens que son ancienne écurie, Toro Rosso, figure parmi celles qui pourraient menacer la hiérarchie en F1, autant ce week-end que pendant toute la saison.

« Toro Rosso a fait un énorme pas en avant, a mentionné le quadruple champion du monde. Ils disposaient d’une très bonne voiture l’an dernier, mais avec le nouveau moteur Ferrari cette saison, ils seront encore un peu plus forts. »

Vettel a également souligné l’entrée en scène de l’équipe américaine Haas, qui « pourrait causer une surprise ».