Erik Guay enregistre un premier podium cette saison

Erik Guay a terminé en 3e place de l’épreuve de descente des finales de la Coupe du monde de ski alpin à Saint-Moritz.
Photo: Gian Ehrenzelle Associated Press Erik Guay a terminé en 3e place de l’épreuve de descente des finales de la Coupe du monde de ski alpin à Saint-Moritz.

Le vétéran skieur québécois Erik Guay a pris la 3e place de l’épreuve de descente des finales de la Coupe du monde de ski alpin disputée mercredi à Saint-Moritz, en Suisse, tandis que l’Italien Peter Fill a mis la main sur le Globe de cristal de la spécialité.

Guay, 34 ans, a terminé l’épreuve à 54 centièmes de seconde du vainqueur, le Suisse Beat Feuz, qui l’a emporté en 1 min 40,44 s. L’Américain Steven Nyman s’est classé 2e, à seulement 0,08 s de Feuz.

Pour l’athlète de Mont-Tremblant, il s’agit d’un premier podium cette saison.

L’autre Canadien en lice, Manuel Osborne-Paradis, a pour sa part terminé l’épreuve en 14e place, 1,66 s derrière le Suisse.

Fill, qui a terminé en 10e place, est devenu le premier Italien à être sacré en descente. Il a amorcé la course à égalité avec le Norvégien Aksel Lund Svindal, qui est tenu à l’écart par une blessure au genou depuis janvier, et quatre points devant Dominik Paris, qui n’est pas à son mieux depuis une chute à l’entraînement mardi, au cours de laquelle il s’est blessé à une hanche et à un genou.

Paris, vainqueur des deux dernières descentes, a attaqué en début du parcours, mais il a clairement souffert tout au long de sa descente et a terminé 19e. Dernier à s’élancer, Fill savait qu’il n’avait qu’à compléter le parcours pour l’emporter, et il n’a donc pris aucune risque sous la neige.

Il a terminé 1,36 s derrière Feuz.

«C’est un jour très important, a déclaré, ravi, Flavio Roda, le président de la Fédération italienne de ski. C’est du jamais vu pour un Italien, c’est donc très émouvant. Nous devons fêter ces skieurs, surtout Peter. C’est le plus beau cadeau pour lui. Je vais lui faire un câlin.»
 

«Le début d'une nouvelle saison»

 

«Je sentais le progrès dans mon ski toute l’année malgré quelques petites blessures, je me suis concentré à tirer profit de chaque moment et cela a porté fruit aujourd’hui, je suis donc très heureux, a de son côté souligné Guay. Avec la 4e place de Manny [Osborne-Paradis] du week-end dernier, l’équipe canadienne solidifie ses maillons et nous espérons poursuivre sur cet élan.»

 

«Dans mon cas, ce n’est pas une fin de saison, mais le début d’une nouvelle. Au début de la présente saison, j’ai apporté quelques changements à mon équipement et je travaille avec un nouveau technicien et un nouvel entraîneur. Il m’a donc fallu faire plusieurs ajustements, mais je me sens désormais bien ancré et j’aurais presque souhaité que la saison se poursuive un peu. J’ai hâte de rentrer à la maison et passer un peu de temps avec mes filles et pouvoir, je l’espère, profiter un peu des pentes de ski et de la vie en famille. »

Nyman, lui, a bien aimé sa descente. Il a attribué à une petite erreur sa perte de vitesse en fin de parcours. «J’ai vraiment très bien skié. J’ai été excellent en haut de parcours, la portion plus technique qui mène au plat. Mais dans le dernier virage, je n’ai pas pu sortir avec la vitesse nécessaire et c’est là que je me suis fait avoir.»

«C’est difficile de croire que je viens de terminer sur le podium de quatre courses consécutives. J’ai beaucoup appris cette saison. Je suis très heureux, mais je suis aussi prêt pour une pause.»

Une première pour Mirjam Puchner

L’Autrichienne Mirjam Puchner a profité des conditions difficiles pour remporter une première descente en Coupe du monde lors des finales présentées à Saint-Moritz, tandis que Lindsey Vonn a mis la main sur un huitième Globe de cristal de la discipline.

La victoire de Puchner sous une averse de neige s’est avérée une surprise. Elle a franchi le fil d’arrivée après 1 min 40,93 s d’efforts, devançant la Suissesse Fabienne Suter de 13 centièmes de seconde. L’Italienne Elena Curtoni a pris la 3e place, à 0,17 s de la gagnante.

Il s’agit d’un premier podium en carrière pour Puchner, 23 ans, dont le meilleur résultat avait été une 8e place à la descente de Val d’Isère en décembre.

La Canadienne Larisa Yurkiw a complété l’épreuve en 17e place, à près de deux secondes de l’Autrichienne.

Vonn était déjà assurée de remporter le Globe de cristal avant la chute qui a mis fin à sa saison au super-G d’Andorre le mois dernier.

Déjà assurée du Globe au classement général, la Suissesse Lara Gut a conclu en 13e place, à 1,20 s de Puchner.