Le Tricolore amputé l’emporte malgré tout

Malgré une liste de blessés longue comme le bras, le Canadien est parvenu à jouer les trouble-fête contre l’une des meilleures formations de la LNH mardi soir.

Alex Galchenyuk a inscrit son deuxième but du match à 1:59 de la période de prolongation, et les hommes de Michel Therrien ont renversé les Stars de Dallas par le score de 4-3 au Centre Bell.

Max Pacioretty et Phillip Danault, son premier dans l’uniforme du Tricolore, ont également trouvé le fond du filet. Galchenyuk a ajouté une passe.

La riposte est venue de Cody Eakin, Jason Spezza et d’Ales Hemsky contre Ben Scrivens, qui a fait face à 33 tirs comparativement à 28 pour Kari Lehtonen.

Eakin et Hemsky ont ajouté une passe chacun, tandis que Tyler Seguin était tenu en échec pour un cinquième match d’affilée.

Le Tricolore l’a emporté malgré le fait qu’il jouait sans les services de Brendan Gallagher et de Lars Eller, en plus de l’imposante liste de joueurs déjà éclopés.

Si on ignore combien de matchs ratera Eller, on sait que Gallagher sera à l’écart du jeu pendant une période de deux à trois semaines. Les deux attaquants souffrent de blessures au bas du corps.

Le Canadien poursuivra son séjour de quatre matchs au Centre Bell en accueillant les Sabres de Buffalo jeudi soir.

Un tir, un but

Le Canadien a amorcé le match avec aplomb, contrôlant le jeu en zone des Stars pendant les deux premières minutes de la première période. Moins de 60 secondes plus tard, c’était 1-0... en faveur des visiteurs, dès leur premier tir.

Malgré la présence à ses côtés de Greg Pateryn et de Jacob De La Rose, Eakin est parvenu à faire dévier une passe de Jason Demers, venue du coin de la patinoire, derrière Scrivens. Hemsky avait mis la table grâce à du travail efficace derrière le filet.

Une autre déviation a permis au Canadien d’égaler la marque, à 14:20. Andrei Markov a décoché un puissant tir qui a frappé le patin droit de Pacioretty, ne donnant aucune chance à Lehtonen.

Pour Markov, il s’agissait d’un dixième point à ses dix dernières rencontres.

Bing, bang !

Si les deux formations ont eu besoin de 20 minutes pour marquer un but chacune au premier vingt, elles n’ont pas lésiné en deuxième.

Profitant d’une mauvaise pénalité à Pacioretty, infligée en fin de première période, Spezza a battu Scrivens d’un violent tir d’une quarantaine de pieds, après seulement 17 secondes de jeu.

Mais le Canadien a riposté seulement 36 secondes plus tard, grâce au 22e de Galchenyuk. Sven Andrighetto a gagné sa bagarre contre Demers derrière le filet adverse avant de servir une passe à Galchenyuk, qui a dégainé à la vitesse de l’éclair.

Moins de trois minutes après Galchenyuk, Danault a inscrit son premier but depuis le 8 janvier. L’attaquant de Victoriaville a profité d’un généreux retour de la rampe, résultat d’un tir de Pateryn, pour déjouer Lehtonen du revers.

Sur la séquence, Lucas Lessio a récolté son premier point avec le Canadien.

Après avoir collaboré sur le premier but du match, Hemsky et Eakin ont remis ça avec exactement 60 secondes à jouer à la période médiane. Hemsky a contourné le filet et a battu de vitesse Scrivens, dont le déplacement latéral a été plutôt lent.

1 commentaire
  • François Dugal - Inscrit 9 mars 2016 11 h 47

    Victoire !

    Une victoire ! Surprenant, n'est-ce pas?