cache information close 

Huit millions pour une mise en échec: la pérennité du hockey menacée, selon la défense

Le jeune joueur de hockey condamné à payer 8 millions de dollars en dommages pour avoir servi une mise en échec qui a rendu son adversaire tétraplégique conteste en appel la décision de la Cour, notamment parce que ce jugement menace la pérennité du sport, selon la défense. En octobre 2010, Ludovic Gauvreau-Beaupré, 16 ans, a fait une mise en échec par-derrière dans un match de calibre Midget AA opposant Montréal à Laval. Depuis l’accident, son adversaire Andrew Zaccardo se déplace en fauteuil roulant et a un usage limité de ses mains. Début février, le juge Daniel W. Payette de la Cour supérieure a accordé 8 millions de dollars à Andrew Zaccardo et sa famille, mais selon la défense, le magistrat a erré en plusieurs points, entre autres en appliquant la notion de responsabilité civile au contexte du hockey.

4 commentaires
  • Nicole Ste-Marie - Abonnée 4 mars 2016 19 h 03

    Un sport de bum.

    Donc le hockey peut se jouer à l'encontre des règlements et les conséquences sont de la responsabilité de la victime ?
    Le sport national du Canada. C'est comme le reste, rien ne va.

  • Maryse Veilleux - Abonnée 4 mars 2016 22 h 19

    Pérennité?...

    Je ne sais pas si je juge a erré ou non mais désolé, il est responsable de ses actes et si cela menace la pérennité de ce sport, alors qu'il en soit ainsi et que les joueurs réfléchissent et se disciplinent dans leurs comportements.

  • Jacques Morissette - Inscrit 5 mars 2016 08 h 34

    Un événement malheureux qui mérite réflexion

    Alors, pas de responsabilité civile parce que c'est du hockey? Si c'est ainsi, que voilà une belle invitation à jouer les durs pour faire avancer ses ambitions de joueurs, ou celles des parents.

  • Gilles Gagné - Abonné 5 mars 2016 17 h 16

    C'est la pérennité des coups vicieux qui est menacée et les amateurs de joueurs talentueux assisteront à ce que devrait être une partie de hockey.