L’espoir des séries s’amenuise pour le Canadien

Los Angeles — L’étoile des éliminatoires a pâli encore un peu plus pour le Canadien de Montréal, qui s’est incliné 3-2 devant les Kings de Los Angeles, jeudi.

Le CH se trouve à huit points de la dernière place disponible dans l’Est. Ce rang est détenu par les Penguins de Pittsburgh, qui ont par ailleurs deux matchs en mains.

Anze Kopitar, Tanner Pearson et Dwight King ont réussi les buts des Kings, qui amorçaient un séjour de cinq matchs au Staples Center.

Jonathan Quick a bloqué 13 rondelles pour Los Angeles, qui a gagné ses quatre dernières rencontres à domicile.

P.K. Subban et Lars Eller ont été les buteurs du Bleu-Blanc-Rouge, qui subissait un troisième revers de suite.

Ben Scrivens a stoppé 28 tirs, lui qui obtenait un premier départ depuis le 17 février.

Le Tricolore affiche un rendement de 1-7-1 à ses neuf derniers matchs à l’étranger.

Quittant la Californie avec trois revers en autant de sorties, les hommes de Michel Therrien se dirigent maintenant vers Winnipeg pour y affronter les Jets, samedi soir.

Les Kings ont pris les devants dès la première minute de jeu, Kopitar faisant dévier un tir de la pointe d’Alec Martinez, à 00 : 56.

Pearson a fait 2-0 à 3:33, tout de suite après une mise au jeu remportée par Jeff Carter. Il méritait un quatrième but à ses trois derniers matchs.

Subban a récolté son sixième but de la saison quand il a eu le champ libre pour un tir fulgurant, à 18:32 au premier vingt. Le Canadien avait mis près de 10 minutes avant de décocher un premier tir.

Après un deuxième tiers sans but, King a redonné deux buts de coussin aux Kings à 5:16 en troisième période. Il a enlevé la rondelle à Subban, puis une belle feinte lui a valu son septième filet de la campagne.

Eller a rétréci l’écart à 14:06, avec un tir qui a fait un bond capricieux.

Scrivens a quitté son filet avec 1:30 au cadran, mais le Canadien n’a pas réussi à obtenir le but convoité.

Max Pacioretty a connu deux mésaventures dans le premier vingt. Après un bris de patin tôt dans la période, un bâton fracassé l’a privé d’une chance de filer en échappée, avec six minutes au cadran.

Au deuxième tiers, le Canadien a obtenu un trois contre deux en milieu de période, suivi d’un bon tir de Paul Byron, mais le club n’a pas fait grand bruit mis à part cette séquence. Le Tricolore a de plus été puni en fin d’engagement, conséquence d’une rondelle envoyée dans les gradins par Pacioretty.

2 commentaires
  • Yvon Bureau - Abonné 4 mars 2016 12 h 58

    Pas grave

    Le printemps arrive.

  • François Dugal - Inscrit 4 mars 2016 16 h 57

    Histoire de palet

    Au début, nous gagnâmes sans savoir pourquoi,
    Maintenant, nous perdîmes dans l'effroi.
    Ignorants dans l'âme, patinant sans but,
    La saison s'achève et nous sommes perdus.

    Encore quelques joutes, pis on s'en va.
    Il ouvre quand, le club de golf de Riga?