Internationaux d'Australie - Federer au sommet de son art

Melbourne — Champion en titre de Wimbledon, à présent numéro un mondial, le Suisse Roger Federer, deuxième tête de série du tournoi, a fait la preuve de sa grande classe et de son immense potentiel sur les surfaces rapides en s'imposant hier face au Russe Marat Safin en finale du simple masculin des Internationaux d'Australie.

Federer, 22 ans, a remporté 7-6 (3), 6-4, 6-2 une finale qui a tourné à la démonstration, d'une durée de deux heures et 15 minutes.

Le Suisse a ainsi empoché son deuxième tournoi majeur, décroché le douzième titre de sa carrière et est devenu le premier champion, depuis l'Américain Pete Sampras en 1993 et 1994, à faire suivre une victoire à Wimbledon par un succès à Melbourne.

«Quel merveilleux début d'année pour moi! a lancé Federer après sa nette victoire. Gagner le tournoi et devenir numéro un aussi...»

Huit fois vainqueur en 2003, dominateur au Tournoi des Maîtres en fin de saison dernière, Federer entame l'année en tête de classement mais aussi, et surtout, au sommet de son art.

Safin, 24 ans, essuie pour sa part sa deuxième défaite en finale à Melbourne, ayant subi le même sort en 2002 face au Suédois Thomas Johansson. Le Russe est cette fois arrivé en finale après un parcours épuisant de 18 heures et 51 minutes — huit heures et une minute de plus que son adversaire.

«Je suis désolé, j'ai tout simplement manqué de carburant», a déclaré Safin. En perdant en route 129 jeux, Safin a d'ailleurs établi un record pour l'époque «Open» (depuis 1968) du nombre de jeux lâchés pour accéder à la finale.

«Il [Safin] a dû se battre. Il est resté sur le court plus longtemps que moi, beaucoup plus longtemps, a souligné Federer. Mais c'est vraiment agréable de le voir de retour. C'est un homme formidable et un excellent joueur.»

Le parcours du Russe à Melbourne Park, plein de bravoure et de talent retrouvé, a ravi les observateurs et aussi ses pairs. Il a notamment brisé l'élan de l'Américain Andy Roddick, le favori, en quart de finale, et a mis brutalement fin en demi-finale à une série de 26 victoires d'affilée à Melbourne pour Andre Agassi, champion en titre.

Mais le Safin de la victoire sur Agassi, servant 31 aces et ne commettant aucune double faute, n'était plus le même hier: le finaliste n'a réussi que trois aces et a commis cinq doubles fautes.

Lors du premier set, plutôt dominé par les retours, chaque joueur a cédé son engagement à deux reprises. Mais Federer a dominé le jeu décisif et empoché le set 7-6 (3) en 54 minutes.

Le Suisse a accru la pression au deuxième set, prenant l'engagement de Safin pour mener 3-2 et confirmant le bris de service pour mener 4-2. Il a même eu une balle de 5-2, mais Safin l'a annulée.

Tout de même, sentant la finale lui échapper, le Russe s'énervait lors de ce deuxième set, jetant rajeusement sa raquette, hurlant sa colère contre lui-même et faisant des mimiques d'écoeurement.

«Je n'avais plus d'énergie, mes jambes étaient tout simplement trop fatiguées, a expliqué Safin. Je ne pouvais plus maintenir le rythme. Il me manquait un petit quelque chose. Contre Roger, il faut être meilleur que cela. Je ne jouais pas contre un manchot. Il sait comment jouer au tennis.»

Les choses ne devaient pas s'arranger par la suite. Safin cédait encore deux fois son service, aux troisième et cinquième jeux, et déambulait sur le court comme un homme désabusé.

Federer a finalement enlevé aisément son service pour le sacre. Alors qu'un dernier coup droit de Safin sortait, le Suisse est tombé à genoux. Une «chute» logique au terme d'une quinzaine qu'il a éclaboussée de sa classe.

Justine Hénin-Hardenne couronnée samedi

Justine Hénin-Hardenne, numéro une mondiale, a confirmé sa suprématie actuelle et sa domination sur sa compatriote Kim Clijsters, deuxième tête de série, en s'imposant samedi en finale des Internationaux d'Australie.

Hénin-Hardenne, âgée de 21 ans, qui avait également battu Clijsters l'an dernier en finale de Roland Garros et des Internationaux des États-Unis, a remporté son troisième titre majeur sur le score de 6-3, 4-6, 6-3 en une heure 47 minutes de jeu.