Verra-t-on Usain Bolt aux JO de... 2020?

Kingston, Jamaïque — La plus grande vedette de l’athlétisme mondial, le Jamaïcain Usain Bolt, pourrait repousser la date de sa retraite sportive, prévue depuis longtemps en 2017, pour participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020, a déclaré le principal intéressé dimanche.

« On verra ce qui se passera, car mon entraîneur dit que je pourrais participer aux JO de 2020 », a déclaré le sextuple champion olympique (100 mètres, 200 m et relais 4 x 100 m en 2008 et 2012) lors de l’émission Profile sur la chaîne Television Jamaica.

« Je ne dis pas que je le ferai, mais mon entraîneur [Glen Mills] m’a dit que je devais arrêter de parler de la retraite », a ajouté le phénomène du sprint âgé de 29 ans.

Depuis plusieurs années, Bolt répète que les Jeux de Rio l’été prochain seront son dernier rendez-vous olympique, et les Championnats du monde d’athlétisme 2017 à Londres sa dernière grande compétition internationale.

« On va aller au bout de ces deux années et voir ce qui se passe. Mon entraîneur dit que je peux aller jusqu’à Tokyo et je le crois », a-t-il prévenu.

Problèmes de motivation

Bolt. qui aura 34 ans en 2020, ne cache pas que les périodes d’entraînement, où il rencontre parfois des problèmes de motivation, lui font peur. « Plus vous êtes âgé, plus l’entraînement devient dur, courir à 32, 33, 34 ans va demander beaucoup de travail, je pense que je peux le faire et je vais essayer, mais le plus important pour moi est de partir alors que je suis au sommet », a rappelé le détenteur des records du monde du 100 m (9,58 s) et du 200 m (19, 19 s).

« Lightning Bolt », qui compte 11 titres mondiaux à son palmarès, a cité les exemples de Michael Johnson, quadruple champion olympique d’athlétisme, et de Michael Jordan, légende de l’Association nationale de basketball.

« J’ai demandé un jour à Michael Johnson pourquoi il avait pris sa retraite après son quatrième titre olympique [sur 400 m en 2000 à Sydney, quatre ans après le 200 m et le 400 m à Atlanta et huit ans après le relais 4 x 400 m à Barcelone]. Il m’a dit; “Écoute, j’ai accompli tout ce que je pouvais accomplir dans mon sport, pourquoi continuer?” ».

« Michael Jordan a quitté le basketball quand il était au plus haut [en 1998 après un sixième titre de la NBA avec les Bulls de Chicago], avant de revenir [en 2001 pour deux saisons chez les Wizards de Washington]: cela a un peu terni sa carrière, mais il reste le grand Michael Jordan. Je ne veux pas me retrouver dans une situation où tout le monde progresse pendant que je recule », a conclu Bolt.