Venus Williams remporte le Masters bis de Zhuhai

Zhuhai — L’Américaine Venus Williams a remporté dimanche le Masters bis de Zhuhai (sud de la Chine) en battant en finale la Tchèque Karolina Pliskova (13e), 7-5, 7-6 (8/6), une victoire qui lui permettra de passer de la 11e à la 7e place au classement WTA lundi.

L’aînée des soeurs Williams, âgée de 35 ans, a remporté le 48e titre de sa carrière (pour 78 finales), le 3e cette année après ceux d’Auckland et Wuhan.

Grâce à ce succès, Venus Williams terminera donc l’année dans le Top 10, pour la première fois depuis 2010. Elle avait figuré parmi les dix meilleures joueuses mondiales pour la dernière fois en avril 2011.

Tombée au 137e rang en février 2012, Venus, qui a gagné sept tournois du Grand Chelem, devient la joueuse la plus âgée dans le Top 10 depuis Martina Navratilova, 38 ans, en janvier 1995.

Face à Pliskova, 23 ans, qui a gagné 4 titres dans sa carrière et disputait en Chine sa 6e finale de l’année, Venus Williams a dû batailler après avoir pris un départ canon pour mener 4-1 : elle a été rejointe à 4-4 mais s’est ensuite envolée vers le gain du premier set.

Dans la seconde manche, c’est Pliskova qui prenait le meilleur départ (4-2) avant de laisser revenir l’Américaine. Dans le tie-brak, la Tchèque se détachait à nouveau (4-2) et comptait même une balle de set (6-5) avant de céder définitivement.

Il y a une semaine, à Singapour, le Masters féminin avait été remporté par la Polonaise Agnieszka Radwanska, 5e joueuse mondiale, aux dépens de la Tchèque Petra Kvitova (6e).

Victoire de Djokovic à Paris

Par ailleurs, le Serbe Novak Djokovic a remporté pour la quatrième fois le Masters 1000 de Paris-Bercy, un record, en battant le Britannique Andy Murray en deux sets 6-2, 6-4 en finale dimanche.

Le no. 1 mondial est le premier à inscrire quatre fois l’épreuve parisienne à son palmarès et également le premier à gagner six Masters 1000 la même année après Indian Wells, Miami, Monte Carlo, Rome et Shanghai.

La domination du Serbe sur cette finale très décevante a été totale, à l’image d’une saison qu’il survole. Djokovic a fait courir son adversaire et gagné presque tous les échanges longs. L’Écossais, privé de l’initiative, a commis beaucoup trop de fautes (34 contre 12 de son adversaire).

Dans le premier set, Djokovic a réussi deux breaks aux troisième et septième jeux. Dans le deuxième, breaké tôt de nouveau, Murray a eu un court sursaut pour recoller à 2-2, mais ce ne fut qu’un feu de paille, le Serbe reprenant le large dès le jeu suivant.

Le no. 1 en est désormais à dix titres cette saison, dont trois du Grand Chelem (Open d’Australie, Wimbledon, US Open). Il n’a perdu que cinq matchs en un an, dont la finale de Roland-Garros.

Il se présentera en super favori du Masters, à partir du 15 novembre à Londres, pour y remporter un cinquième titre.

À voir en vidéo