Des adversaires privés d'éléments-clés

Claude Julien aura besoin d'une formation en santé au cours des prochains jours. Le Canadien doit en effet affronter trois des meilleures équipes de l'Association est d'ici dimanche prochain.

Mardi, le Tricolore sera à Philadelphie où il sera opposé à des Flyers ragaillardis par deux victoires remportées ce week-end contre les Maple Leafs de Toronto. Deux victoires convaincantes qui ont permis aux Flyers de rejoindre les Maple Leafs au premier rang dans l'est.

Malheureusement pour les Flyers, le défenseur Eric Desjardins ne pourra affronter son ancienne équipe. Desjardins a subi une fracture du bras droit samedi soir lorsqu'il a été accidentellement plaqué par son coéquipier Jeremy Roenick. Celui-ci cherchait à mettre Mats Sundin en échec le long de la clôture. Le Suédois a évité le coup de Roenick que Desjardins a finalement encaissé. Le défenseur de Rouyn sera absent de six à huit semaines.

Il s'agit d'une lourde perte pour les Flyers, déjà privés d'un autre défenseur, Dennis Seidenberg, victime d'une fracture de la jambe subie lors d'un entraînement.

Stevens sur la touche

Vendredi, le Canadien va se retrouver au New Jersey. Les champions de la coupe Stanley occupent le cinquième rang de l'Association est, un point devant le Canadien et les Bruins de Boston.

Comme chez les Flyers, la brigade défensive des Devils est passablement éprouvée. Le capitaine Scott Stevens est sur la touche, victime du syndrome post-commotion cérébrale. Le défenseur âgé de 39 ans se repose chez lui et les Devils ignorent lorsqu'il pourra chausser à nouveau les patins.

Stevens a été examiné par des spécialistes de la région de New York. Jeudi dernier, il est même venu à Montréal accompagné de sa femme Donna afin d'être vu par la neurologue Karen Johnston, une autorité dans le diagnostic et le traitement des commotions cérébrales.

Stevens laisse entendre que ses problèmes ont peut-être commencé lorsqu'il a été atteint par un tir du défenseur Pavel Kubina du Lightning de Tampa Bay lors des séries du printemps dernier. Vaclav Varada des Sénateurs l'a aussi solidement frappé le 8 novembre dernier à Ottawa.

En attendant son retour, les Devils devront s'en remettre à Scott Niedermayer, Brian Rafalski et Colin White pour protéger le devant du but de Martin Brodeur.

Une ligne bleue affaiblie

La situation n'est pas plus encourageante du côté des Maple Leafs que le Canadien accueillera samedi au Centre Bell. Déjà privés des attaquants Alexander Mogilny, Owen Nolan et Robert Reichel, les Maple Leafs doivent aussi se défendre sans les arrières Tomas Kaberle, Wade Belak et Ken Klee. Pour colmater les brèches, les Leafs ont dû rappeler les jeunes Pierre Hedin et Carlo Calaiacovo de leur club-école de St.John's.

La semaine s'annonce difficile pour le Canadien. Mais en même temps, la troupe de Claude Julien sera opposée à des formations privées d'éléments-clés, ce qui pourrait jouer en sa faveur.