Nouvelle-Angleterre 24, Indianapolis 14 - Brady au paradis

Foxboro, Mass. — Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre n'avaient pas besoin de la neige pour gâcher la journée de Peyton Manning. Leur unité défensive s'en est chargée.

Ty Law a réussi trois interceptions, Rodney Harrison en a obtenu une en plus de provoquer un échappé et les Patriots ont vaincu les Colts d'Indianapolis 24-14, hier, pour accéder au Super Bowl pour une deuxième fois en trois ans et pour la quatrième fois de leur histoire.

Jarvis Green a récolté trois des quatre sacs des Patriots qui ont pourchassé Manning tout le match.

Manning avait huit passes de touché et aucune interception à sa fiche en séries avant cette rencontre contre les Patriots (16-2). Les Colts avaient inscrit 79 points contre Denver et Kansas City, mais ils n'ont rien généré contre la défense vorace de la Nouvelle-Angleterre.

Manning a complété le match avec une fiche de 23-en-47 pour 237 verges, un touché et quatre interceptions. Comme si le ciel était tombé sur la tête du co-joueur par excellence de la NFL.

«Nous n'avons jamais pu trouver notre rythme, a dit Manning. Chaque fois que vous êtes victime d'interceptions, c'est la faute du quart-arrière. J'ai fait de mauvaises passes et j'ai pris de mauvaises décisions.»

Les Colts semblaient bien lancés pour poursuivre leur série de succès. Après le touché des Patriots dès leur première séquence, les Colts ont franchi tout le terrain avec facilité à leur tour face à la fameuse défense de la Nouvelle-Angleterre.

Mais la poussée de 68 verges s'est conclue en queue de poisson quand Rodney Harrison a intercepté dans la zone des buts une passe destinée à Marcus Pollard.

Puis, ce fut le cauchemar.

Lors de leur séquence suivante, Manning a vu sa première tentative de passe coupée par Ty Law au prix d'un formidable attrapé, presque réussi d'une seule main. Les Patriots ont capitalisé en allant ajouter trois points, creusant déjà la tombe des Colts.

Tom Brady a excellé dans la neige, le froid et le vent. Il a conclu son match avec 22 passes complétées en 36 tentatives pour 227 verges et une passe de touché de sept verges à David Givens.

Adam Vinatieri a complété avec cinq bottés de précision. Brady a toutefois été victime d'une interception au quatrième quart, sa première en 10 rencontres à domicile.

Antowain Smith a bien fait pour les vainqueurs. Le porteur de ballon des Patriots a amassé 100 verges en 22 courses.
***
Les Panthers au Super Bowl
Par ailleurs, les étonnants Panthers de la Caroline iront au Super Bowl. Une fois de plus, les Panthers ont affiché du cran en terre hostile, hier, et ils ont surpris les Eagles par le score de 14-3.
Ils ont du même coup infligé aux hommes de l’entraîneur en chef Andy Reid un troisième revers consécutif en match de finale de l’Association nationale.
La recrue Ricky Manning fils, dont l’interception en prolongation avait mené au touché victorieux la semaine dernière face aux Rams de St. Louis, a chipé trois passes d’un Donovan McNabb visiblement mal en point, égalant ainsi un record pour un match de championnat de l’Association nationale.
McNabb (10-en-22, 100 verges), blessé aux côtes au deuxième quart, n’a pas été en mesure de compléter la rencontre, après avoir aggravé sa blessure au troisième quart.
Huit jours après avoir mis fin à la séquence de 14 victoires d’affilée des Rams à domicile, les Panthers se sont présentés dans le château-fort des Eagles et en sont ressortis avec la couronne de l’Association nationale.