Triathlon - Pari réussi pour Sébastien Laflamme

La Paza, Argentine — En s'offrant un deux jours en Argentine, Sébastien Laflamme jouait gros : compromettre son début de session en médecine à l'Université Laval, voir s'envoler en fumée l'argent nécessaire pour se rendre à l'autre bout du continent et surtout, perdre sa place au sein de l'équipe nationale de triathlon.

L'athlète de Québec a misé gros et il a gagné, hier, en terminant cinquième du triathlon international de La Paz comptant pour le circuit des courses aux points de l'International Triathlon Union (ITU).

L'Argentin Daniel Fontana a remporté la victoire pour une deuxième année de suite. Gilberto Gonzalez, vainqueur des Jeux panaméricains en 1999, a obtenu l'argent et le Brésilien Juraci Moreira, a complété le podium avec le bronze.

«C'est comme si je venais de gagner une médaille d'or! Je suis super content!» s'est exclamé Laflamme, visiblement heureux et soulagé. «J'ai été solide dans les trois disciplines.»

Sorti de l'eau dans les premiers, le pire était à craindre pour Laflamme car son peloton d'un peu moins d'une dizaine de coureurs n'était pas très bien organisé.

«Un groupe d'une trentaine de gars était en train de revenir dangereusement sur nous. J'ai décidé de prendre les commandes car il était hors de question que les coureurs de l'autre peloton, qui sont moins bons nageurs, viennent me rattraper dans la section de vélo».

L'audace de Laflamme a finalement porté fruit: Fontana et Gonzalez ont décidé de suivre le Québécois et le trio a creusé un écart d'environ une minute et demi au début du 10 km de course à pied.

«C'était super important pour moi de bien faire. Si je n'avais pas un bon résultat, je me retrouvais coincé en perdant mon brevet d'athlète», a expliqué celui qui a mis 36 heures pour arriver en Argentine, tard vendredi soir. «Maintenant, je vais pouvoir me concentrer sur mes études et sur l'entraînement.»