Tom Brady a le dernier mot contre Rex Ryan

Orchard Park — Tom Brady a récolté 466 verges de gains — son deuxième plus haut total en carrière — et a lancé trois passes de touché, guidant les Patriots de la Nouvelle-Angleterre vers une victoire de 40-32, dimanche, face aux Bills de Buffalo.

Julian Edelman a inscrit deux touchés et les Patriots ont dû étouffer la tentative de remontée des Bills au quatrième quart après s’être forgé une avance de 37-13.

Le botteur des Patriots Stephen Gostkowski a réussi un placement de 25 verges avec 1:15 à faire. La dernière séquence des Bills a pris fin sur le jeu offensif suivant, quand une passe de Tyrod Taylor vers Sammy Watkins a été déviée et a été interceptée par Logan Ryan.

Les Patriots (2-0) ont donc continué de s’imposer contre leurs rivaux de la section Est de l’Américaine en battant les Bills (1-1) pour une 27e fois à leurs 30 derniers duels.

Brady a une fiche de 24-3 face aux Bills, qui n’avaient jamais accordé autant de gains aériens à un quart adverse.

Peterson gagne 192 verges

 

À Minneapolis, Adrian Peterson a accumulé 192 verges de gains combinés et les Vikings du Minnesota ont fait oublier un premier match difficile en défaisant les Lions de Detroit 26-16, dimanche.

Peterson, qui jouait devant une foule partisane pour une première fois en 658 jours, a couru 29 fois avec le ballon pour 134 verges de gains après avoir reçu une chaleureuse ovation à sa sortie du tunnel pour faire son entrée sur le terrain.

La foule scandait « AP ! AP ! AP ! » sous un soleil radieux et il a récompensé ses partisans. Peterson a également capté deux passes pour 58 verges de gains.

Teddy Bridgewater a disputé un match intelligent pour les Vikings (1-1), après avoir mal paru dans une défaite face aux 49ers de San Francisco, lundi dernier. Il a complété 14 de ses 18 passes pour 153 verges de gains et un touché. Il a aussi atteint la zone des buts sur une course d’une verge et il n’a pas commis de revirement.

Matthew Stafford a été erratique pour les Lions (0-2), qui se sont retrouvés devant un déficit de 14-0 tôt au deuxième quart et qui ont accumulé seulement 38 verges de gains au sol contre une défensive qui en avait concédé 230 aux 49ers.

 

Newton en feu

À Charlotte, Cam Newton a lancé deux passes de touché et a effectué un saut périlleux pour atteindre lui-même la zone des buts, guidant ainsi les Panthers de la Caroline vers une victoire de 24-17, dimanche, face aux Texans de Houston.

 

Newton a complété 18 de ses 37 passes pour 195 verges de gains. Il a aussi accumulé 77 verges de gains sur neuf courses.

Le quart de cinquième année a réussi le jeu du match au troisième quart quand il a couru au centre du terrain et sauté par-dessus le demi-défensif Rahim Moore — réussissant presque l’atterrissage — pour un majeur de trois verges qui plaçait les Panthers (2-0) en avant 17-10.

Newton a aussi lancé des passes de touché de 25 verges à Ted Ginn fils et de 36 verges à Philly Brown.

Ryan Mallett, qui avait obtenu le départ à la place de Brian Hoyer, a récolté 244 verges de gains et une passe de touché. Il a aussi marqué un touché sur une course de six verges pour les Texans (0-2).

Hoyer avait été laissé de côté après avoir commis deux revirements dans une défaite face aux Chiefs de Kansas City la semaine dernière.

 

Falcons vainqueurs

À East Rutheford, Julio Jones a capté une passe de 37 verges de Matt Ryan pour mettre la table pour un majeur de deux verges de Devonta Freeman avec 1 h 14 à faire et les Falcons d’Atlanta ont vaincu les Giants de New York 24-20, dimanche.

Jones a connu un match remarquable. Il a égalé un record d’équipe en attrapant 13 passes pour 135 verges de gains et les Falcons ont signé une deuxième victoire de suite. Son attrapé le plus important a été celui en fin de match le long de la ligne de touche alors qu’il était couvert par Prince Amukamara.

Les Giants (0-2), qui avaient été minés par des mauvaises décisions et une mauvaise exécution la semaine dernière à Dallas, ont gaspillé une avance de 20-10 au quatrième quart. Leonard Hankerson a capté une passe de 10 verges pour un touché pour réduire l’écart à 20-17. Ryan a ensuite orchestré une poussée victorieuse sur 70 verges.

Eli Manning a été imprécis deux fois alors que ses receveurs étaient démarqués pendant la dernière séquence des Giants.

 

En première demie, Odell Beckham fils avait transformé une courte passe en majeur de 67 verges, un des six jeux des Giants de 19 verges ou plus. Mais une autre mauvaise fin de match les a coulés.

Les Falcons ont dû se fier à Jones — qui a égalé le record d’équipe de Tony Gonzalez pour les attrapés en un match — puisqu’ils ont perdu les services du porteur de ballon recrue Tevin Coleman (côtes) en première demie. Ryan s’est tourné vers le jeu aérien et il a accumulé 363 verges de gains.

Même s’il a souvent été couvert par deux joueurs, Beckham a établi un record de la NFL avec 1495 verges de gains à ses 14 premiers matchs en carrière. Dimanche, il a attrapé sept passes pour 146 verges de gains.

À voir en vidéo