Ryan Johnston se fait remarquer

Ryan Johnston et Dalton Thrower célébrant un but
Photo: Dave Chidley La Presse canadienne Ryan Johnston et Dalton Thrower célébrant un but

Le rendement de Ryan Johnston représente la plus belle surprise chez le Canadien, après ses deux premiers matchs au tournoi des recrues à London.

L’Ontarien âgé de 23 ans, que le Tricolore a engagé à titre de joueur autonome en juillet, est le défenseur le plus visible en l’absence du premier choix de l’équipe en juin Noah Juulsen, qui se rétablit d’une commotion cérébrale.

Johnston n’est pas imposant physiquement (cinq pieds 10 pouces, 177 livres), mais son style de jeu tout en finesse et en vitesse en met plein la vue. Samedi, il a multiplié les montées à l’emporte-pièce dans la première victoire du CH, 6-4, contre les espoirs des Maple Leafs.

« Il a joué tout un match, a affirmé l’entraîneur des recrues Sylvain Lefebvre. Il a contrôlé le jeu, il a contrôlé le jeu de puissance. Il représente une agréable surprise. »

Johnston, qui a permis à Charles Hudon de rompre l’égalité de 3-3 en troisième période, arborait son plus éclatant sourire de satisfaction à l’issue de la rencontre.

« Ouais, vous pouvez dire ça », a-t-il répondu au journaliste qui lui a soumis qu’il devait être satisfait de sa performance.

« Je ne suis pas surpris, a-t-il continué, parce que j’estime posséder les atouts afin de tenir mon bout dans ce calibre de jeu. »

Invité

Le Canadien natif de Sudbury a fait sa marque chez les Raiders de l’Université Colgate, aux États-Unis, au cours des trois dernières années. Après avoir obtenu un essai avec les recrues des Devils du New Jersey l’an dernier, il a accepté l’invitation du Canadien à prendre part au camp de développement l’été dernier. L’équipe lui a offert un contrat de deux ans, à deux paliers de salaire, le 13 juillet.

« Je sais que l’organisation du Canadien a besoin d’attaque. C’est une bonne occasion qui s’offre à moi et je veux pousser mon talent afin de voir jusqu’où je peux aller. »

Lefebvre a rappelé que c’est encore très tôt avant de porter un jugement dans son cas, mais qu’il peut s’établir comme un quart-arrière en défense chez les IceCaps de Saint-Jean.

« On verra si sa petite taille peut jouer en sa défaveur. La saison est longue dans la Ligue américaine. »

Beaucoup utilisé lors des deux premières rencontres, Johnston allait être laissé de côté, dimanche après-midi, à l’occasion du dernier match du tournoi du Canadien contre les Sénateurs d’Ottawa.

Grégoire va bien

Sylvain Lefebvre a eu de bons mots à l’endroit de l’attaquant Jérémy Grégoire, qui fait ses débuts chez les professionnels cette saison.

« Il fait de petites choses sur la glace qui ne sont pas toujours visibles, a-t-il relevé. Il possède de bonnes habitudes de travail et il a à coeur les succès de l’équipe. On apprécie son attitude. C’est agréable de voir aller un jeune comme lui. »

Grégoire, qui a été utilisé au sein de plusieurs unités et dans toutes les situations ou presque, a dit gagner rapidement en confiance.

« Le rythme est plus rapide que chez les juniors, mais je me sens à l’aise. Je peux voir la progression d’un match à l’autre, et c’est positif. »