cache information close 

Football - Changements d'entraîneur chez les Bills et les Bears

Mike Mularkey a été nommé entraîneur-chef des Bills de Buffalo., mercredi. Il prendra la barre d'une équipe pour la première fois après avoir été un adjoint à Pittsburgh pendant 10 ans.

Mularkey, qui était le coordonnateur à l'offensive des Steelers depuis trois saisons, succède à Gregg Williams, qui a été congédié à la suite d'une saison décevante.

Mularkey a des liens avec le président et directeur général des Bills Tom Donahoe depuis 1996. Donahoe était alors un des directeurs des Steelers quand Mularkey avait été engagé au poste d'instructeur des ailiers rapprochés.

Un des défis de Mularkey sera de relancer l'offensive des Bills, qui ont présenté un dossier de 6-10 cette saison. Les Bills n'ont totalisé que 4348 verges à l'attaque cette année, seulement sept de plus que leur pire saison, et ils n'ont inscrit que 243 points. Ils n'ont réussi aucun touché lors de sept rencontres et le quart-arrière Drew Bledsoe n'a complété que 11 passes de touché.

Mularkey devient le 13e entraîneur-chef dans l'histoire des Bills.

Chez les Bears

De son côté, après avoir transformé la défense des Rams de St.Louis, Lovie Smith s'attaque maintenant aux Bears de Chicago, qui lui ont consenti un contrat de quatre ans pour succéder à Dick Jauron.

Les Bears ont concentré leur attention sur Smith et Russ Grimm, l'entraîneur de la ligne offensive des Steelers de Pittsburgh, après que Nick Saban ait refusé leur offre en fin de semaine dernière. Jim Mora a aussi été interviewé avant d'être engagé à Atlanta.

Grimm a gagné trois Super Bowls au sein de la célèbre ligne défensive des Redskins de Washington et il fait partie des candidats de cette année au Temple de la Renommée. Mais il n'a jamais été coordonnateur et lui-même s'est dit un peu surpris d'avoir été contacté par les Bears.

Smith, au contraire, a occupé à peu près tous les postes d'entraîneur au niveau collégial, à Tampa et à St.Louis, et il a dit considérer comme une étape logique sa nomination comme chef entraîneur après avoir été fructueux dans ses engagements précédents.