Les Alouettes veulent oublier leurs déboires

Les Alouettes de Montréal veulent tourner la page sur leurs récents déboires et se concentrer sur leurs prochains adversaires, les Lions de la Colombie-Britannique.

Les Oiseaux veulent notamment reléguer aux oubliettes leur rendement de 2-5, attribuable à une série de trois revers, les critiques formulées envers le coordonnateur à l’attaque, Turk Schonert, pour ses choix de jeux, le départ inattendu du secondeur américain Michael Sam pour régler ses problèmes personnels et la décision de clouer au banc le populaire ailier défensif John Bowman.

«Nous avons discuté de tous nos ennuis, a déclaré l’entraîneur-chef des Alouettes, Tom Higgins, mardi. Tu peux les lire ou les entendre, et tu as le choix de les laisser t’affecter ou non. Tout ce que nous devons faire, c’est obtenir une victoire, et soudainement tout rentrera dans l’ordre et tout ira beaucoup mieux.»

Décrocher une victoire au stade BC Place, où les Alouettes croiseront le fer avec les Lions jeudi soir, serait en effet tout un exploit.

 

Les Alouettes n’ont savouré qu’une seule victoire à Vancouver depuis la saison 2000, et c’était en 2010 lorsque les Lions jouaient au Empire Field puisque le BC Place était en rénovation. Ils ont un dossier de 0-13 pendant cette période au domicile habituel des Lions, lequel comprend un revers de 41-5 encaissé la saison dernière.

Sans Elimimian

 

Les Lions (3-4) seront à surveiller après avoir encaissé une cuisante défaite de 55-22 contre les Tiger-Cats de Hamilton au cours de laquelle ils ont perdu les services du secondeur étoile Solomon Elimimian — le joueur par excellence de la Ligue canadienne de football la saison dernière —, qui a subi une déchirure d’un tendon d’Achille et ratera le reste de la campagne.

Les ennuis sont assez flagrants dans la formation montréalaise. La défensive est dominante, mais l’attaque vient au 9e et dernier rang de la ligue au chapitre des touchés (11), des passes de touché (7), des premiers essais (127) et des passes complétées (129). Ils sont également avant-derniers pour les points marqués (142), devant le Rouge et Noir d’Ottawa (134).

Si l’équipe a besoin d’une étincelle, elle pourrait provenir du retourneur de bottés Stefan Logan, qui a été libéré par les Lions et mis sous contrat à titre de joueur autonome par les Alouettes cette saison. Le footballeur de 34 ans vient au 3e rang de la LCF avec un total de 880 verges de gains et un retour de botté de dégagement qui s’est transformé en majeur.

«C’est toujours très motivant d’affronter l’équipe qui t’a libéré, je veux donc me présenter sur le terrain et tout faire ce que je peux pour que les Alouettes gagnent, a commenté Logan. Je ne fais plus partie des Lions, et j’ai hâte d’avoir cette occasion.»

À voir en vidéo